NOUVELLES

GP de Hongrie - Hamilton et Grosjean affichent leurs ambitions

28/07/2012 10:12 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

Le Britannique Lewis Hamilton (McLaren), en pole position pour la 3e fois de la saison, et le Français Romain Grosjean (Lotus), en 1re ligne pour la première fois de sa carrière en F1, ont affiché leurs ambitions pour le Grand Prix de Hongrie, samedi en qualifications.

"Les gars ont encore fait un travail incroyable et nos améliorations fonctionnent bien ici", a dit Hamilton après sa 22e pole position en F1. Son coéquipier Jenson Button, 2e à Hockenheim, a fait presque aussi bien, 4e temps, et partira de la 2e ligne, ce qui confirme le regain de forme des monoplaces anglaises.

Hamilton a signé sa troisième pole position cette saison, après celles des GP d'Australie et de Malaisie, en début de saison, et même la quatrième si l'on tient compte de celle de Barcelone qui lui avait ensuite été retirée, trop peu d'essence restant dans son réservoir en fin de séance.

Le champion du monde 2008 a bouclé son meilleur tour en 1 min 20 sec 953/1000, soit quatre dixièmes de mieux que le Français, qualifié en Q3 pour la 10e fois en 11 courses, sur ce circuit où il avait gagné l'an dernier en GP2, faisant un pas décisif vers le titre.

"Ca va beaucoup mieux qu'à Hockenheim, car on a beaucoup travaillé pour trouver ce qui n'allait pas sur la voiture", a résumé Grosjean, qui avait raté de bout en bout son week-end allemand. Avec une Lotus "très efficace avec le plein d'essence", selon son pilote, et qui n'use pas trop ses pneus quand il fait très chaud, comme on l'avait vu à Bahreïn (les deux Lotus sur le podium, derrière Vettel), tous les espoirs lui sont permis.

A côté de Button sur la deuxième ligne, il y aura la Red Bull de l'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), double champion du monde en titre, qualifié de justesse à la 16e place de la Q1, devant son coéquipier Webber, 17e et dernier qualifié pour la Q2. L'Australien a ensuite été éliminé d'une Q2 très serrée, avec le 11e chrono, et partira donc de la 6e ligne.

"Je ne suis pas complètement satisfait de mon meilleur tour, j'aurais peut-être pu aller chercher Romain (Grosjean) mais je serai en bonne position pour la course", a dit Vettel, 3e temps. Petite consolation, il partira devant Fernando Alonso (Ferrari), leader du championnat mais seulement 6e de cette séance où certains pilotes ont tenté de préserver des pneus pour dimanche.

Alonso partira de la 3e ligne à côté d'un autre champion du monde, le Finlandais Kimi Räikkönen (Lotus), qui lui avait laissé sa place chez Ferrari pour prendre deux ans de congé sabbatique. Actuellement 4e du championnat, en ayant marqué neuf fois sur dix, "Iceman", 5e temps du jour, sera un autre client sérieux pour le podium ou la victoire.

La course sera plus compliquée pour Webber, et surtout pour les pilotes Mercedes, sur un circuit où il est difficile de dépasser, car Nico Rosberg n'a pu faire que le 13e temps et Michael Schumacher le 17e temps. La victoire de Rosberg en Chine, au printemps, semble déjà bien loin, et la propension des monoplaces allemandes à user leurs pneus sera un gros handicap dimanche sur le tourniquet du Hungaroring.

dlo/mam

PLUS:afp