NOUVELLES

Di Vaio inscrit son 1er but dans un gain de 3-1 de l'Impact contre les Red Bulls

28/07/2012 09:37 EDT | Actualisé 27/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - C'était soir de première samedi, au stade Saputo, où Marco Di Vaio a inscrit son premier but en Amérique pour mener l'Impact de Montréal à sa première victoire face aux Red Bulls de New York devant une première salle comble dans son domicile rénové.

Les 19 441 spectateurs sur place ont applaudi les buts de Di Vaio, du capitaine Davy Arnaud et de Sanna Nyassi dans cette victoire de 3-1. Seul Thierry Henry — copieusement hué à chaque touche de balle — a déjoué le gardien Donovan Ricketts.

Après avoir livré une forte première demie, les joueurs de l'Impact (8-13-3) ont repris là où ils avaient laissé au retour du vestiaire, marquant sur leur première occasion, à la 48e minute. Le milieu de terrain Felipe a trouvé Justin Mapp, qui a remis à Di Vaio sur la gauche. Ce dernier n'a pas raté sa chance, battant le gardien Bill Gaudette d'un tir bas à droite.

«Finalement, finalement, a-t-il insisté dans le vestiaire après la rencontre. Je suis très content pour moi et pour nous. On a fait un grand match alors que c'était important de l'emporter.»

Ce premier but a également coïncidé avec le premier match officiel en MLS du défenseur italien Alessandro Nesta.

«Peut-être que j'attendais qu'il joue avec nous pour marquer ce premier but, a blagué Di Vaio. Ou peut-être que j'attendais ma famille, qui est arrivée (vendredi) soir.»

L'entraîneur-chef de l'Impact, Jesse Marsch, a aussi poussé un soupir de soulagement d'avoir enfin vu son joueur désigné marquer.

«Je suis content pour lui. À chaque entraînement, il devenait meilleur, alors on savait qu'il ne s'agissait que d'une question de temps avant qu'il ne marque ce premier but. Qui sait? Peut-être que ça va ouvrir les vannes et qu'il en marquera plein d'autres.»

Deux petites minutes après le but de Di Vaio, Arnaud, avec son quatrième de la campagne, a rapidement doublé l'avance des locaux. Felipe, choisi joueur du match, l'a habillement rejoint entre Wilman Conde et Jan Gunnar Soli, qui croyait au hors-jeu. Mal lui en pris: Arnaud s'est présenté seul devant Gaudette, qu'il a facilement déjoué.

Les Red Bulls (11-6-5) se sont rapprochés à un but à la 57e. Après un beau une-deux sur une remise de touche entre Roy Miller et Joel Lindpere, ce dernier a centré pour Henry, laissé seul sur la droite. Ricketts y est allé d'une sortie hasardeuse et l'ex-international français n'a pas raté pareille occasion, logeant le ballon dans une cage abandonnée.

Nyassi — avec aussi son quatrième — est venu clore le débat à la 74e. Di Vaio a remis le ballon d'une splendide talonnade à Felipe, qui a repéré Nyassi tout juste à l'entrée de la surface à gauche. Patient, le Gambien a laissé Gaudette se compromettre avant de placer le ballon dans le fond du filet.

Cette victoire de l'Impact, sa troisième consécutive à domicile, met fin à la série de deux succès des Red Bulls, qui n'ont pas signé de victoire sur les pelouses adverses depuis qu'ils ont battu l'Impact 2-1, le 19 mai dernier. Ils présentent une fiche de 0-3-2 depuis.

Marsch n'a pas manqué d'encenser le travail de ses troupiers, estimant qu'il s'agit peut-être du meilleur match des siens jusqu'ici.

«Oui, sûrement. Nous avons contrôlé le match, nous étions organisés. Nous ne leur avons presque rien donné du début à la fin du match, a-t-il noté. Nous avons rendu la vie difficile à Henry et leurs autres joueurs clés. Ce fut une excellente performance.»

L'Impact s'impose

L'Impact a connu un fort début de match, s'imposant dès les premiers instants. Malheureusement, les Red Bulls ont joué à la perfection le hors-jeu et l'Impact est souvent tombé dans le piège: quatre fois en première mi-temps, dont trois par Di Vaio.

Les locaux ont tout de même réussi à générer quelques bonnes occasions, notamment sur une échappée de Mapp et un tir à bout portant du capitaine Arnaud. Les deux fois, Gaudette s'est dressé devant les porte-couleurs de son ancien club.

Les Red Bulls, même s'ils se sont plus souvent qu'autrement défendus lors des 45 premières minutes, ont tout de même mis Ricketts à l'épreuve. À la 11e, après un corner pris par Henry, le gardien montréalais a dû se signaler, bloquant la tête de Kenny Cooper avant de jouer de chance: Markus Holgersson a envoyé le retour par-dessus le filet.

Puis à la 33e, sur un autre corner, Lindpere, posté à l'entrée de la surface, a été alimenté par Henry. Le tir de Lindpere a été bloqué, mais Ricketts s'est rapidement lancé sur sa gauche pour bloquer la puissante frappe de Cooper, de sorte que les deux clubs sont rentrés au vestiaire à égalité 0-0. L'Impact a poursuivi sa domination au retour, ne laissant pas la chance aux Red Bulls de dicter le ton, comme ils l'avaient fait à leur dernière visite.

Le onze montréalais disposera de toute la semaine pour se préparer pour son prochain match, samedi le 4 août, alors que l'Union de Philadelphie lui rendra visite.

PLUS:pc