NOUVELLES

Wall Street ouvre en hausse, rassurée par un PIB moins mauvais que prévu

27/07/2012 10:03 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

La Bourse de New York a ouvert en légère hausse vendredi, soulagée par une croissance américaine moins mauvaise que prévu au deuxième trimestre, dans un contexte de relatif apaisement sur le front de la crise en zone euro: le Dow Jones gagnait 0,39% et le Nasdaq 0,35%.

Vers 13H45 GMT, le Dow Jones Industrial Average s'appréciait de 50,29 points à 12.938,22 points, et le Nasdaq, à dominante technologique, de 10,14 points à 2.903,39 points.

L'indice élargi Standard & Poor's 500 s'adjugeait 0,46% (+6,28 points) à 1.366,30 points.

Wall Street s'était nettement appréciée la veille, stimulée par des propos du président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, qui s'est dit prêt à faire le nécessaire pour préserver l'euro, et de bons indicateurs américains: le Dow Jones avait pris 1,67% à 12.887,93 points et le Nasdaq 1,37% à 2.893,25 points.

Les indices de la place new-yorkaise ont démarré la séance dans le vert, quoiqu'à un rythme prudent, peu après la publication des chiffres de la croissance américaine, qui se sont avérés moins catastrophiques que certains le redoutaient.

Au deuxième trimestre, le PIB des Etats-Unis a ainsi augmenté de 1,5%, un chiffre qui indiquait certes un ralentissement de la croissance, mais apaisait les craintes des courtiers qui avaient tablé sur un taux moins solide encore, autour de 1,2%.

"Bon, ce n'est pas encore la récession et le marché s'est tellement habitué ces derniers temps à des statistiques économiques peu brillantes, que ce chiffre lui paraît presque bon", ce qui soutenait les indices, a observé Dick Green, du site d'analyse financière Briefing.com.

En outre, selon les experts de Charles Schwab, les investisseurs restaient rassurés par des commentaires tenus la veille par le patron de la BCE, Mario Draghi, qui ont été perçus par le marché comme le signe d'une volonté plus affirmée de l'institution européenne de défendre la monnaie unique et combattre la crise de la dette.

Le marché obligataire évoluait en nette baisse. Le rendement du bon du Trésor à 10 ans montait à 1,487% contre 1,428% jeudi et celui à 30 ans à 2,549% contre 2,490%.

ppa/sl/sam

PLUS:afp