NOUVELLES

Syrie: deux photoreporters à avoir été kidnappés sont libérés par des rebelles

27/07/2012 05:17 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

AMSTERDAM, Pays-Bas - Deux photojurnalistes des Pays-Bas et de la Grande-Bretagne, kidnappés et détenus pendant une semaine en Syrie par des militants islamistes, ont été secourus par des rebelles syriens, a raconté l'un des ex-otages, vendredi.

Jeroen Oerlemens, un célèbre photographe néerlandais, a déclaré qu'il n'était pas certain de l'identité de ses ravisseurs, précisant toutefois qu'ils n'étaient pas des ressortissants syriens. M. Oerlemens a été capturé avec son collègue britannique John Cantlie le 19 juillet, peu de temps après qu'ils furent arrivés sur le territoire de la Syrie.

Dans une entrevue de quelques minutes accordée à la Business News Radio des Pays-Bas, M. Oerlemans a expliqué que ces hommes clamaient être des citoyens pakistanais, bangladais ou encore tchétchènes.

Il a ajouté, depuis la Turquie où lui et M. Cantlie prennent du repos au lendemain de leur libération, que leurs ravisseurs avaient vaguement évoqué avoir un certain «émir» à la tête de leur organisation.

L'ex-otage se remettait par ailleurs de deux blessures par balles, héritage d'une tentative de fuite.

Son témoignage semble ajouter aux autres rumeurs voulant que des combattants islamistes étrangers se rendent en Syrie pour prêter main-forte aux rebelles.

The Associated Press n'a pu contacter les deux photographes vendredi. Ces derniers devraient rentrer chez eux d'ici quelques jours.

M. Oerlemens a raconté que les islamistes l'avaient accusé, lui et son collègue, d'être à la solde de la CIA, confisquant leur équipement et leurs papiers.

PLUS:pc