NOUVELLES

Les rebelles syriens affirment avoir capturé environ 150 militaires

27/07/2012 01:40 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Les rebelles ont capturé environ 150 militaires syriens et miliciens pro-régime dans le nord de la Syrie, à Alep et Idleb, ont annoncé vendredi des militants et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

A Alep, les rebelles ont fait état de la capture d'une centaine de soldats et de miliciens pro-régime durant les combats dans la grande métropole du Nord qui se prépare à une contre-offensive d'envergure des forces armées syriennes.

Sur une vidéo diffusée vendredi par des militants, on peut voir une centaine d'hommes en civil, assis à même le sol dans ce que semble être la cour d'un bâtiment, filmés par un homme se présentant comme un membre de l'Armée syrienne libre (ASL, déserteurs et civils ayant pris les armes) et qui leur demande tour à tour de s'identifier.

Encadrés par des hommes armés, la plupart des hommes interrogés disent être membres des troupes gouvernementales ou des milices pro-régime (chabbiha) et avoir été capturés à Alep.

"Je suis le colonel Mohammad Rached el-Mheimed (...) j'ai été arrêté à l'entrée d'Alep quand je rentrais de Raqa", affirme l'un d'entre eux.

"Je suis le capitaine Fouad el-Hoch du commandement de la police d'Alep, quartier Chaar. J'ai été capturé alors que je sortais du poste" de police, affirme un autre.

Un "chabbih" (milicien) affirme avoir été capturé à Hanano City, quartier d'Alep, tandis qu'un autre reconnaît avoir "tué un manifestant".

"Voici le sort de tous ceux qui traitent avec le régime, ils tomberont entre les mains de l'ASL", affirme l'homme filmant la scène.

A Maaret al-Noomane, dans la province d'Idleb (nord-ouest), les rebelles ont capturé 50 autres militaires, dont 14 officiers, a affirmé l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Après 12 heures d'affrontements, les rebelles ont détruit un poste de la sécurité militaire et capturé 50 militaires du régime, dont 14 officiers, à Maaret al-Noomane", a affirmé par téléphone à l'AFP le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane, ajoutant que les rebelles ont également saisi une grande quantité d'armes et de munitions.

Dans une vidéo diffusée sur internet par des militants, on peut voir des hommes armés, en tenue civile, à l'intérieur d'un édifice historique, probablement un bâtiment officiel, qui a subi des dégâts importants. Un véhicule militaire incendié se trouve dans la cour intérieure.

Dans un bureau, un homme en uniforme militaire gît, inerte, sur le sol. A l'extérieur, on voit une rue quasi-déserte bordée de gravats où ne circulent que des hommes armés et des jeunes sur des motocyclettes.

"Libération de la plus grande rue de Maaret al-Noomane que contrôlait le régime d'Assad (le président syrien, NDLR)", dit une voix sur la vidéo, ajoutant que l'opération a été menée par l'ASL.

La voix explique que les combattants ont "détruit le point de contrôle de la mairie, le plus grand de Maaret al-Noomane qu'occupaient des membres des forces spéciales".

bur-feb/sb

PLUS:afp