NOUVELLES

Les Etats-Unis saluent le retour au Mali du président par intérim

27/07/2012 06:26 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Les Etats-Unis se sont félicités vendredi du retour à Bamako du président malien par intérim Dioncounda Traoré, qui avait été violemment agressé dans son pays, Washington saluant "un pas important" vers le rétablissement d'un gouvernement démocratique au Mali.

"Les Etats-Unis se réjouissent du retour du président par intérim Dioncounda Traoré à Bamako", a déclaré dans un communiqué la porte-parole du département d'Etat, Victoria Nuland. M. Traoré, 70 ans, grièvement blessé le 21 mai, a passé deux mois à Paris pour se faire soigner.

Rentré vendredi à Bamako, il a déclaré à son arrivée qu'il pardonnait à ses agresseurs. Ces derniers, des jeunes manifestants surexcités opposés à son pouvoir, l'avaient violemment frappé dans son bureau.

La première des tâches de Dioncounda Traoré va être de travailler à la formation d'un gouvernement d'union nationale exigé d'ici au 31 juillet par les pays voisins du Mali, sous peine de sanctions économiques et politiques.

Washington appelle "toutes les parties à s'inspirer de la tradition malienne de consensus, de tolérance et de bonne volonté pour former un gouvernement unitaire d'ici au 31 juillet", a ajouté Mme Nuland.

Un tel gouvernement doit avoir une légitimité suffisante pour pouvoir lancer, avec le soutien de la Communauté économique des Etats d'Afrique de l'Ouest (Cédéao), une contre-offensive dans le nord du pays, totalement occupé depuis quatre mois par des islamistes liés à Aqmi (Al-Qaïda au Maghreb islamique).

La Maison Blanche et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton se sont déclarées à plusieurs reprises "profondément inquiètes" de la situation dans le nord du Mali.

jkb/nr/sat

PLUS:afp