La musique moderne monte le volume mais perd en originalité

Publication: Mis à jour:
MUSIC PRODUCTIVITY
.

PARIS (AFP) - Le niveau sonore des enregistrements de musique moderne a été en constante augmentation ces 50 dernières années, selon une étude publiée jeudi dans la revue Scientific Reports, qui pointe aussi une homogénéisation progressive.

L'analyse conduite sur ordinateur par Joan Serra (Conseil national de recherche espagnol) a porté sur près d'un demi-million de chansons enregistrées entre 1955 et 2010, à partir de la base de données dite "Million Song Dataset". Elle a inclu une large diversité de genres musicaux (rock, pop, hip-hop, métal et électronique).

"Nous avons été en mesure de montrer comment le niveau sonore global des enregistrements de musique a augmenté de façon constante au fil des ans", a déclaré Joan Serra dans un échange de courriels avec l'AFP, confirmant de manière objective le ressenti de nombreux parents ...

Les chercheurs précisent que l'analyse portait sur la valeur intrinsèque du volume de l'enregistrement, et non pas sur le volume d'écoute.

Ils ont constaté également que la diversité des accords et des mélodies a "constamment diminué au cours des 50 dernières années". De même, l'étude pointe un appauvrissement de la "palette de timbres", ce qui donne selon les musiciens sa couleur a une musique.

Joan Serra tire de ces constats statistiques une "recette" pour moderniser une vieille chanson : utiliser les changements d'accords les plus courants, faire évoluer les instruments et l'enregister à un plus fort niveau sonore.

Sur le web

La musique moderne monte le volume mais perd en originalité