NOUVELLES

JO-2012 - La génération dorée du Brésil veut partir en beauté

27/07/2012 07:16 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

La génération dorée du volley-ball brésilien, conduite par l'inusable Giba, 35 ans, veut quitter la scène en beauté en récupérant à Londres le titre olympique laissé par accident aux Américains il y a quatre ans.

Faute d'avoir fait les ajustements nécessaires après le triomphe d'Athènes, le Brésil s'était laissé surprendre en finale à Pékin, mais grâce à l'arrivée de quelques nouveaux, notamment l'immense attaquant Vissotto (2,12 m), il a repris la main au Championnat du monde 2010 avec un troisième titre d'affilée.

Les vieux Sergio, Dante, Murillo, Rodrigao, tous largement trentenaires comme le passeur Ricardo (37 ans), qui avait été écarté avant Pékin à la suite d'une brouille, auront pour rivaux les plus dangereux les Russes, toujours à la recherche d'un titre majeur depuis la fin de l'URSS, et les Polonais, qui rêvent de renouer avec la gloire des années 1970.

Les Serbes, champions d'Europe, et les Italiens font figure d'outsiders, comme les Américains qui, avec une équipe complètement renouvelée, auront quand même du mal à approcher le podium.

Chez les dames, dont le tournoi commence samedi, la finale de Pékin avait aussi opposé les Etats-Unis au Brésil, à l'avantage des Sud-Américaines. Les deux équipes sont de nouveau les principales candidates à l'or. La Russie, la Chine, voire l'Italie et la Turquie, visent également une médaille.

fbx/jmt

PLUS:afp