NOUVELLES

JO-2012 - Gymnastique artistique: le mode d'emploi

27/07/2012 09:09 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Mode d'emploi de la gymnastique artistique aux Jeux Olympiques de Londres

LES ORIGINES

La gymnastique artistique est l'un des plus vieux sports. Le terme vient de l'ancien grec "gumnos", signifiant nu. Des illustrations des jeux Olympiques antiques retrouvées sur des poteries laissent voir que certaines épreuves de l'époque tenaient de la gymnastique. Au XIXe siècle, deux conceptions s'opposent: le modèle suédois de l'exercice en groupe et le modèle allemand, qui fait appel à des agrès. Les gymnases se multiplient en Europe, attirant des messieurs désireux d'impressionner leurs belles, mais la gymnastique intéresse surtout l'armée, qui y voit un bon moyen de développer la discipline.

Dès la restauration des jeux Olympiques en 1896 à Athènes, la gymnastique figure au programme. Les femmes y feront leurs premiers pas en 1928 à Amsterdam. Les composantes de la gymnastique ont beaucoup varié dans la première partie du XXe siècle, et certaines disciplines comme la montée à la corde ont disparu. Le sport a pris sa forme moderne en 1952 lors des Jeux d'Helsinki.

LES EPREUVES

14 épreuves (8 masculines, 6 féminines)

Messieurs: compétition par équipes, concours général individuel, sol, anneaux, cheval d'arçons, saut de cheval, barres parallèles, barre fixe

Dames: compétition par équipes, concours général individuel, sol, saut, barres asymétriques, poutre

La gymnastique artistique consiste à présenter des exercices sur différents appareils, combinant des éléments acrobatiques, de force, d'équilibre et de souplesse. Les hommes ont six agrès (sol, anneaux, cheval d'arçons, saut de cheval, barres parallèles, barre fixe) et les femmes quatre (sol, saut, barres asymétriques, poutre).

Les concurrents sont jugés à la fois sur la difficulté technique et la qualité de l'exécution. Pour chaque exercice présenté, deux juges fixent la note de difficulté technique, six juges attribuent la note d'exécution (soustraction à partir d'une note sur 10) et deux juges servent de référents. La note finale est l'addition de la note de difficulté et de la note d'exécution.

LA COMPETITION

Format: la compétition se déroule en quatre phases: qualifications, finales par équipes, finales du concours général et finales individuelles par agrès.

Tous les gymnastes participent à la phase de qualification. A partir du classement obtenu, les huit meilleures équipes, les 24 meilleurs du concours général et les huit premiers par agrès reviennent disputer les finales.

Pour la finale par équipes, chaque équipe présente trois gymnastes à chaque agrès, toutes les notes étant comptabilisées. Le classement des équipes est déterminé par leur score total.

Pour la finale du concours général, un pays ne peut compter plus de deux représentants. Les gymnastes passent à nouveau à tous les agrès et sont classés en fonction de leur score total individuel.

Pour les finales par appareil, un pays ne peut pas non plus compter plus de deux représentants. Le gymnaste n'effectue qu'un passage, sauf au saut de cheval où le titre se joue sur deux sauts différents.

Nombre de concurrents: 196, soit 98 hommes et 98 femmes. Une nation ne peut présenter plus de 10 gymnastes, soit 5 hommes et 5 femmes.

Dates des compétitions: du 28 juillet au 2 août et du 5 au 7 août

Site: les épreuves de gymnastique artistique ont lieu à la North Greenwich Arena, sur les bords de la Tamise. Ce gigantesque dôme a été construit pour les célébrations du millénaire puis utilisé comme centre de divertissement avec des restaurants, des cinémas ou des bars à partir de 2007. Pendant les JO de Londres il accueillera également des épreuves de basket-ball et de trampoline. La North Greenwich Arena est reliée par un téléphérique à l'ExCeL, un autre site des Jeux, de l'autre côté de la Tamise.

stp/ol/el

PLUS:afp