NOUVELLES

Irak: les troupes kurdes empêchent l'armée d'atteindre la frontière syrienne

27/07/2012 11:20 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Des troupes du Kurdistan irakien ont empêché des soldats de l'armée irakienne de rejoindre un point de passage informel avec la Syrie situé dans une zone que se disputent la région autonome et le gouvernement irakien, ont annoncé les autorités kurdes vendredi.

Des troupes irakiennes envoyées par Bagdad ont tenté mercredi "de se rendre de Rabiyah (dans la province de Ninive) vers la région de Zimar, mais les peshmergas (troupes kurdes) les en ont empêché", a indiqué à l'AFP Jabbar Yawar, secrétaire général du ministère des peshmergas.

L'armée irakienne comptait se déployer à un point de passage informel à Fichkhabour, dans la région de Zimar, contrôlée par les peshmergas depuis 1992, mais que se disputent le Kurdistan irakien et le gouvernement central.

Selon M. Yawar, les soldats irakiens étaient censés protéger le côté irakien de la frontière avec la Syrie.

Les autorités irakiennes ont récemment déployé des troupes supplémentaires à leur frontière avec la Syrie, pays en proie à un mouvement de contestation réprimé dans le sang. L'Armée syrienne libre (ASL), formée en majorité de déserteurs et de civils armés, contrôle l'un des trois postes-frontières avec l'Irak.

L'arrivée des soldats irakiens "n'avait pas été préparée et il s'agit là de territoires disputés", a expliqué M. Yawar. "Cette région n'a pas besoin de troupes supplémentaires. Ce sont des zones sûres et stables".

Les relations entre le gouvernement irakien et les autorités du Kurdistan, une région riche en pétrole, sont au plus bas depuis plusieurs mois en raison notamment de profonds différends sur le dossier des hydrocarbures.

str-mah/gde/cco

PLUS:afp