NOUVELLES

Fin de la conférence sur le sida à Washington: "poursuivre la mobilisation" (Françoise Barré-Sinoussi)

27/07/2012 04:51 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

La 19e conférence internationale sur le sida s'est achevée vendredi en fin d'après midi à Washington avec la volonté de poursuivre la mobilisation des chercheurs et des responsables politiques et l'espoir d'en finir avec l'épidémie.

"C'était une conférence formidable, nous avons entendu de nombreuses voix s'élever pour une génération sans sida, ce qui est très bien", s'est réjoui Françoise Barré-Sinoussi, professeur à l'Institut Pasteur à Paris, et corécipiendaire du Nobel de médecine pour la découverte du VIH.

Mme Barré-Sinoussi a lancé la semaine dernière une nouvelle stratégie mondiale pour parvenir à guérir le sida et elle est devenue la nouvelle présidente de l'International AIDS Society, association organisatrice de la conférence.

"Nous avons vu des progrès quant à la mise en oeuvre des outils scientifiques dont nous disposons", a-t-elle ajouté en référence aux plus de huit millions de personnes infectées dans les pays pauvres et à revenus intermédiaires en 2011 qui ont désormais accès à un traitement antirétroviral.

Mais "nous devons au cours des deux prochaines années poursuivre la mobilisation du plus grand nombre possible de personnes, de nouveaux talents, de scientifiques, de militants et de leaders politiques et gouvernementaux", a prévenu Mme Barré-Sinoussi.

Réunissant depuis dimanche 20.000 délégués de quelque 190 pays et environ 2.000 journalistes et militants antisida, cette conférence biennale a été animée d'un nouvel élan pour arriver à l'éradication de l'épidémie et parvenir à une génération sans sida.

La secrétaire d'Etat Hillary Clinton avait réaffirmé lundi dans une intervention très applaudie l'engagement des Etats-Unis à atteindre ce but.

"Nous ne reculerons pas, nous ne diminuerons pas nos efforts et nous nous battrons pour mobiliser les ressources nécessaires afin de parvenir à ce moment historique", avait-elle martelé.

L'épidémie a fait 30 millions de morts depuis 30 ans et touche aujourd'hui 35 millions de personnes dans le monde, surtout en Afrique sub-saharienne.

La prochaine conférence se tiendra du 20 au 25 juillet 2014 à Melbourne (Australie).

js/bdx

PLUS:afp