NOUVELLES

De retour à Bamako, le président malien "pardonne" à ses agresseurs

27/07/2012 02:34 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Le président malien par intérim Dioncounada Traoré a déclaré vendredi, juste après son retour à Bamako, qu'il "pardonne" à ceux qui l'ont agressé dans son bureau de la présidence le 21 mai, le contraignant à deux mois de convalescence à Paris.

"Je pardonne à mes agresseurs", a déclaré M. Traoré dans une courte déclaration à l'aéroport de Bamako. "Le peuple malien qui traverse une période très difficile a soif d'unité, je m'y emploierai", a ajouté le chef de l'Etat qui a indiqué qu'il s'adresserait plus longuement à la nation dimanche.

Commentant son état de santé, il a affirmé qu'il "s'améliore tous les jours". "Comme vous le constatez, je me porte très bien", a-t-il ajouté.

Dioncounda Traoré, 70 ans, investi président par intérim le 12 avril après la remise du pouvoir aux civils par les auteurs d'un coup d'Etat militaire le 22 mars, avait été victime le 21 mai dans son bureau à la présidence d'une agression par des manifestants surexcités qui l'avaient frappé, le blessant grièvement.

Il était parti deux jours plus tard à Paris pour y subir des examens médicaux et se faire soigner.

sd-stb/hms

PLUS:afp