NOUVELLES

Cinquante militaires, dont 14 officiers, capturés par les rebelles syriens (OSDH)

27/07/2012 01:07 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Les rebelles ont capturé 50 militaires de l'armée syrienne, dont 14 officiers, à Maaret al-Noomane, dans la province d'Idleb (nord-ouest), a rapporté vendredi l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

"Après 12 heures d'affrontements, les rebelles ont détruit un poste de la sécurité militaire et capturé 50 militaires du régime, dont 14 officiers, à Maaret al-Noomane", a affirmé par téléphone à l'AFP le président de l'OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les rebelles ont également saisi une grande quantité d'armes diverses et de munitions dans le poste, a-t-il ajouté.

Dans une vidéo diffusée par des militants sur internet, on peut voir des hommes armés en civil à l'intérieur d'un bâtiment historique, probablement un bâtiment officiel, qui a subi des dégâts importants. Un véhicule militaire brûlé se trouve dans la cour intérieure.

Dans un bureau du bâtiment, un homme mort, vêtu d'un uniforme militaire, gît sur le sol. A l'extérieur, on voit une rue quasi-déserte où ne circulent que des hommes armés et des jeunes sur des motocyclettes, avec des décombres sur les deux bords de la chaussée.

"La libération de la plus grande rue de Maaret al-Noomane que contrôlait le régime d'Assad (le président syrien, NDLR)", dit une voix sur la vidéo, en expliquant que l'opération a été menée par l'Armée syrienne libre (ASL), composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes.

La voix explique que les combattants ont "détruit le point de contrôle de la mairie, le plus grand de Maaret al-Noomane qu'occupaient des membres des Forces spéciales".

rd-feb/cco

PLUS:afp