NOUVELLES

Chypre: un Libanais accusé d'avoir planifié un attentat jugé le 12 septembre

27/07/2012 07:38 EDT | Actualisé 26/09/2012 05:12 EDT

Un Libanais soupçonné d'avoir participé à la planification d'un attentat contre des touristes israéliens à Chypre sera jugé par un tribunal pénal le 12 septembre sur l'île méditerranéenne, ont indiqué les médias publics vendredi.

Cette décision a été prise lors d'une audience à huis clos qui s'est déroulée vendredi sous haute sécurité dans la seconde ville de l'île, Limassol, selon les mêmes sources.

La radio publique a indiqué que le ressortissant libanais de 24 ans, également détenteur d'un passeport suédois, était sous le coup de 17 chefs d'inculpation concernant neuf infractions, qui n'ont pas été précisées.

Selon l'édition de vendredi du quotidien Phileleftheros, ces charges entrent dans le cadre de la loi contre le terrorisme, qui concerne notamment le crime en bande organisé, l'espionnage, le refus de donner des informations à la police et le soutien à une organisation terroriste.

Lors de l'audience à huis clos, la cour a décidé, à la demande du parquet, que le suspect resterait en prison jusqu'à son procès.

L'avocat du jeune homme n'a pas demandé de remise en liberté, indiquant que son client craignait pour sa vie en raison de la médiatisation de son arrestation, selon la radio d'Etat.

La police chypriote a refusé de s'exprimer sur cette affaire en raison de son caractère "sensible" et indiqué que les enquêteurs n'avaient trouvé aucune preuve de l'existence de complices.

Le suspect avait été arrêté dans une chambre d'hôtel à Limassol le 7 juillet après être arrivé de Londres. La police le soupçonne d'être venu à Chypre pour espionner les allées et venues des touristes israéliens.

Selon des médias chypriotes, son arrestation est intervenue à la suite de renseignements d'agences étrangères, dont le Mossad israélien.

Chypre a renforcé la sécurité des intérêts israéliens à la suite de l'attentat suicide en Bulgarie, imputé par Israël -- tout comme l'affaire chypriote -- à l'Iran et au mouvement chiite libanais Hezbollah.

Le ministre chypriote de la Justice Loucas Louca avait évoqué des similarités avec l'attentat suicide ayant tué, le 18 juillet, cinq touristes israéliens et leur chauffeur bulgare à l'aéroport de Burgas en Bulgarie.

En 2011, près de 32.000 touristes ont visité l'île en provenance d'Israël, à moins d'une heure de vol.

cc/kir/cnp/sb

PLUS:afp