NOUVELLES

Usain Bolt cherchera à entrer dans la légende aux Jeux de Londres

26/07/2012 10:06 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Usain Bolt a finalement avoué que quelque chose n'allait pas en ce qui a trait à sa condition physique.

Le Jamaïcain a indiqué jeudi que l'état de son dos avait été à l'origine de problèmes aux ischio-jambiers, ce qui, selon le champion olympique, explique ses récentes défaites devant son compatriote Yohan Blake.

«C'est maintenant réglé et je suis prêt» a déclaré Bolt, jeudi, lors de sa première apparition officielle aux Jeux olympiques de Londres, où il sera le porte-drapeau de la Jamaïque lors des cérémonies d'ouverture, vendredi.

Blake avait battu Bolt au 100 mètres ainsi qu'au 200 mètres récemment lors d'essais en Jamaïque. Plusieurs estimaient que le champion olympique ne serait pas en mesure de défendre son titre dans ces disciplines à Londres.

«Ma condition physiques (aux essais) était correcte, selon moi, mais je n'étais pas à mon sommet, a observé Bolt. Je ne me plains pas. Se faire battre est toujours un bon avertissement.»

Le Jamaïcain devra se surpasser pour enfin devenir la «légende vivante» qu'il rêve d'incarner quand s'ouvriront les épreuves olympiques d'athlétisme, le 3 août.

Dans l'histoire des jeux, aucun athlète n'est parvenu à conserver ses titres olympiques sur 100m et 200m. L'Américain Carl Lewis avait raflé l'or en 1984 sur les deux distances courtes ainsi qu'en longueur et au relais 4x100m. Mais à Séoul, il a perdu ses titres du 200m et du relais.

Le sprinter jamaïcain s'était montré intouchable quand il a remporté trois médailles d'or lors des Jeux de Pékin en 2008 avec trois records du monde à la clé.

Mais sa disqualification sur 100m pour faux départ aux Mondiaux de Daegu l'an dernier ont écorné son aura d'invincibilité. Ses récentes déconvenues ainsi que son retrait de la réunion Herculis à Monaco ajoutent du piment à l'épreuve reine de l'athlétisme.

«Je suis le champion olympique en titre, a martelé Bolt. Il faut que je montre au monde entier que je suis le meilleur. Je peux combler l'écart. C'est pas comme si j'avais été complètement largué. Maintenant, je sais ce que j'ai besoin de faire pour y arriver.»

Les États-Unis viendront jouer les trouble-fête avec l'ancien champion olympique Justin Gatlin et le champion du monde 2007 Tyson Gay.

Gatlin revient sur la scène internationale après une suspension de quatre ans pour dopage. Il a signé son meilleur temps personnel en 9,80 secondes pour battre Gay en finale des sélections américaines. Quant à Gay, il possède le deuxième meilleur chrono de tous les temps sur 100m (9,69). Il effectue son retour au plus haut niveau après une opération à la hanche.

Le duel entre sprinters jamaïcains et américains se poursuivra chez les dames. La championne olympique en titre Shelly-Ann Fraser-Pryce est la favorite sur 100m. Elle a couru en 10,70 secondes pour sortir victorieuse des sélections jamaïcaines.

L'Américaine Carmelita Jeter sera sa principale rivale. Elle est la championne du monde en titre et détient un meilleur temps personnel de 10,64 secondes.

Sur 200m, la Jamaïcaine Veronica Campbell-Brown tentera de décrocher une troisième médaille d'or olympique. Elle trouvera sur sa route l'Américaine Allyson Felix, triple championne du monde sur la distance et médaillée d'argent en 2004 et 2008.

Le 110m haies promet aussi une belle empoignade entre le Chinois Liu Xiang, le Cubain Dayron Robles, recordman de la distance, et l'Américain Aries Merritt, détenteur de la meilleure performance de l'année.

Liu avait remporté le titre olympique à Athènes avant que Robles ne lui chipe son bien à Pékin, où Liu s'est retiré dès les séries à cause d'un tendon d'Achille douloureux. La rivalité entre les deux athlètes a atteint son paroxysme lors des Mondiaux de 2011 quand Robles accrocha Liu et fut disqualifié. Liu a été ralenti mais est parvenu à décrocher l'argent.

Dans les autres disciplines, les Américains Sanya Richards-Ross et LaShawn Merritt seront les athlètes à battre sur 400m tandis leur compatriote Ashton Eaton, nouveau recordman du décathlon, sera le grandissime favori pour succéder à Bryan Clay, éliminé lors des sélections américaines.

PLUS:pc