NOUVELLES

USA: partenariat public-privé de lutte contre la fraude à l'assurance santé

26/07/2012 12:14 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

Les ministères américains de la Justice et de la Santé ont annoncé jeudi un partenariat public-privé pour lutter contre la fraude à l'assurance maladie, impliquant le gouvernement fédéral, les Etats et les compagnies d'assurance.

"Ce partenariat constitue une étape décisive pour renforcer le combat de notre pays contre la fraude à l'assurance santé", a déclaré le ministre de la Justice Eric Holder. "Cette administration a atteint un record de réussites dans la lutte contre les escroqueries, mais nous pouvons et devons faire plus pour protéger les malades, les consommateurs, les programmes clés de santé et les précieux dollars des contribuables", a-t-il dit dans un communiqué.

Ce partenariat, qui passe par l'échange d'informations et de meilleures pratiques de détection et de prévention des fraudes, s'appuie sur la réforme clé de l'assurance maladie portée par le président Barack Obama, qui vient d'être validée par la Cour suprême.

"Ce partenariat prévient les fraudeurs que nous allons les trouver et les arrêter avant qu'ils ne volent les dollars du système de santé", a renchéri Kathleen Sebelius, ministre de la Santé. "Grâce à cette initiative et les outils anti-fraude dont nous disposons avec la loi sur la santé, nous oeuvrons pour éradiquer les délits et abus du système", a-t-elle ajouté dans un communiqué.

La réforme Obama sur la santé prévoit une surveillance renforcée de l'assurance des plus pauvres et des plus âgés pour lutter contre la fraude, l'arrêt des paiements aux fournisseurs impliqués dans une escroquerie, et des peines de prison plus lourdes en cas de fraude à l'assurance maladie.

Récemment, une fraude majeure impliquant le géant pharmaceutique britannique GlaxoSmithKline a été mise au jour. Le groupe a plaidé coupable et accepté de payer une amende record de 3 milliards de dollars pour mettre fin à des poursuites des autorités américaines qui l'accusaient d'avoir fait la promotion illicite de médicaments et publié des déclarations trompeuses.

Depuis mai 2009 et la création d'une équipe de lutte contre la fraude à la santé, l'administration Obama a récolté 10,2 milliards de dollars en amendes et autres accords à l'amiable, et inculpé plus de 800 personnes pour escroquerie.

chv/sam

PLUS:afp