NOUVELLES

Un éditeur français veut poursuivre les auteurs de Starbuck pour plagiat

26/07/2012 05:50 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

PARIS - L'écrivain français Guillaume Cochin et les éditions JC Gawsewitch accusent les auteurs du film québécois Starbuck de plagiat.

En janvier 2007, l'écrivain avait publié un roman intitulé «Spermatofolie» racontant l'histoire d'un homme qui accepte d'être un donneur à un banque de sperme et dont la vie va basculer.

Starbuck, qui a obtenu un assez bon succès en France, cet été, raconte l'histoire d'un donneur de sperme qui découvre un jour qu'il est le père de 533 enfants.

Dans un communiqué, cité par le site du Nouvel Observateur, l'éditeur annonce son intention «de poursuivre pour contrefaçon les producteurs et réalisateurs du film "Starbuck». Selon lui, «l'idée centrale du film, à savoir l’histoire d’un homme se retrouvant père de plusieurs centaines d’enfants à la suite d’un don de sperme, est directement issue du livre de Guillaume Cochin».

Le site de l'éditeur résume ainsi le roman: «Guillaume Bodin, le personnage principal de ce roman, masturbateur chronique, se sent irrémédiablement inadapté pour vivre en société. Reclus dans son appartement, il mène une existence oisive jusqu’au jour où il découvre une petite annonce : une banque de sperme cherche des donneurs. Sa vie va dès lors basculer. Il devient le donneur D.A.1922.M».

PLUS:pc