NOUVELLES

La sécheresse persiste et s'aggrave dans plusieurs États américains

26/07/2012 08:08 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT
AP

ST-LOUIS, États-Unis - La pire sécheresse à frapper les États-Unis depuis plusieurs décennies s'aggrave, et rien n'indique que la situation va s'améliorer à court terme, prévient un rapport diffusé jeudi.

La sécheresse, qui touche les deux tiers du territoire américain continental, était considérée comme relativement superficielle jusqu'à maintenant. Mais le rapport montre que l'intensité de la sécheresse s'accroît rapidement.

Désormais, 20 pour cent du territoire américain se trouve dans les deux pires catégories de l'échelle de sécheresse, comparativement à sept pour cent la semaine dernière.

Le dispositif américain de surveillance de la sécheresse (U.S. Drought Monitor) classifie les sécheresses dans différentes catégories: modérée, grave, extrême et exceptionnelle. Cinq États, soit le Colorado, l'Iowa, le Kansas, le Missouri et le Nebraska, se retrouvent dans les trois dernières catégories. Dans des États comme l'Arkansas et l'Oklahoma, la situation est presque aussi pire.

D'autres États voient la situation se dégrader rapidement. Dans l'Illinois, un important producteur de maïs et de soya, le pourcentage de terres touchées par une sécheresse extrême ou exceptionnelle est passé de huit pour cent la semaine dernière à près de 71 pour cent jeudi, selon le Drought Monitor.

Et les conditions ne devraient pas s'améliorer à court terme. De faibles précipitations et de fortes chaleurs sont attendues pour le reste de l'été.

«Certaines de ces régions reçoivent des averses ici et là, mais cela n'aide pas vraiment les choses parce que la chaleur a été si persistante au cours des dernières semaines que les dommages sont déjà faits», a expliqué Brian Fuchs, climatologue au Centre national d'atténuation de la sécheresse de l'université du Nebraska à Lincoln.

«Les prévisions météo annoncent la poursuite des conditions chaudes et sèches jusqu'à la fin du mois d'août. Ces conditions pourraient se poursuivre à l'automne.»