NOUVELLES

Scott Piercy prend les commandes de l'Omnium canadien RBC après la 1ère ronde

26/07/2012 07:16 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

HAMILTON - Scott Piercy trône au sommet du classement général à l'issue d'une première ronde de l'Omnium canadien RBC, jeudi.

L'Américain a remis une carte de 62 (moins-8) sur le parcours du Hamilton Golf and Country Club, qui a été attendri par les quantités astronomiques de pluie qui se sont abattues durant la nuit et pendant la majeure partie de la journée.

«Je deviens habituellement très fâché, a dit Piercy à propos des rondes disputées sous la pluie. C'est quelque chose que je dois contrôler. Et c'est beaucoup plus facile à contrôler lorsque je joue bien... Je dois contamment travailler là-dessus. Je suis un perfectionniste qui pratique un sport imparfait... Ce n'est qu'une lutte incessante contre moi-même et dans laquelle je dois simplement garder mon calme et m'amuser. Je ne me fâche que lorsque je joue au golf.»

Piercy a réussi un aigle au quatrième, une normale-5, et au 17e trous, en plus d'ajouter cinq oiselets et un boguey. Il a néanmoins égalé le record de parcours détenu jusqu'ici par Warren Sye et établi lors de la troisième ronde du tournoi amateur de l'Ontario en 1991. Le joueur de 33 ans originaire de Las Vegas a terminé troisième de la Classique John Deere il y a deux semaines.

«J'ai atteint beaucoup d'allées et de verts (en coups recommandés) aujourd'hui, a-t-il reconnu. J'ai bien fait circuler la balle, et de toute évidence il faut réussir quelques roulés, aussi. J'étais solide sur le terrain. Je crois que je n'ai raté que quelques verts, et l'exécution est très importante ici en raison de l'herbe longue qui est impardonnable.»

Il a calé trois oiselets sur ses cinq derniers trous, faisant notamment disparaître un coup roulé de 10 pieds au fond de la coupe au trou no 9.

«Les verts sont réceptifs, a dit Piercy. Je ne dirais pas trop tendres, ni trop durs.»

Piercy détient une avance d'un coup sur Greg Owen et William McGirt. Robert Garrigus suit un coup derrière.

Charl Schwartzel, le gagnant du Tournoi des Maîtres 2011, était à 65 en compagnie du gagnant de l'Omnium canadien de 2004 Vijay Singh, Troy Matteson, Bo Van Pelt, Jhonattan Vegas, Stuart Appleby et Gavin Coles.

Jim Furyk, le champion en 2006 à Hamilton et en 2007 à Angus Glen, a remis une carte de 70.

Adam Hadwin, d'Abbotsford, en C.-B., a entamé le tournoi avec un score de 66, lui permettant de se hisser à égalité en 12e place. Il fut le meilleur golfeur canadien à ce tournoi au cours des deux dernières saisons.

L'ex-golfeur étoile canadien Mike Weir était à égalité en 112e place après avoir joué 72. Il tente de franchir le seuil de qualification d'un tournoi de la PGA pour la première fois de la saison.

Pat Fletcher, né en Angleterre, fut le dernier golfeur canadien à l'emporter à domicile, triomphant à Point Grey à Vancouver en 1954. Carl Keffer est le seul golfeur né au Canada à l'avoir emporté, en 1909 et 1914. Albert Murray, un autre Canadien né en Angleterre, a savouré la victoire en 1908 et 1913.

Ce fut une journée en dents de scie pour le Sud-Africain Ernie Els, qui renouait avec l'action après avoir remporté l'Omnium britannique le week-end dernier. Il a remis une carte de 72.

PLUS:pc