Une pétition qui demande le rapatriement au Canada d'Omar Khadr, le dernier détenu de la prison de Guantanamo, a recueilli plus de 27.000 signatures, a annoncé jeudi l'homme politique à l'origine de l'initiative.

"Il ne fait aucun doute que l'affaire Omar Khadr ternit la réputation de notre gouvernement, de notre pays et de tous ses citoyens", a déclaré le sénateur canadien Roméo Dallaire, justifiant dans un communiqué la diffusion d'une pétition pour demander le rapatriement d'Omar Khadr, 25 ans, né à Toronto, détenu depuis l'âge de 15 ans sur la base militaire américaine de Guantanamo, à Cuba.

Condamné à huit ans de prison après un accord de plaider-coupable pour avoir tué un soldat américain avec une grenade en Afghanistan en 2002, Omar Khadr a demandé son rapatriement fin 2011. Depuis avril, date de la réception officielle de sa demande par le Canada, il attend de savoir s'il pourra rentrer dans son pays natal.

"Il s'agit simplement de respecter la promesse faite; ou bien on signe l'entente et on lui donne suite, ou bien on va à l'encontre de l'entente et on perd toute crédibilité comme négociateur avec son plus proche allié", a ajouté le sénateur.

"Je crois sincèrement que si les Canadiens de toutes les régions continuent de se rallier à la cause, nous pourrons obliger le gouvernement canadien à remplir sa promesse et à rapatrier enfin cet ancien enfant soldat", a-t-il expliqué.

Membre du Parti libéral, M. Dallaire est connu pour avoir dirigé la mission de maintien de la paix de l'ONU en 1994 au Rwanda. Il a fondé Initiative Enfants soldats, un projet qui vise à éliminer l'utilisation d'enfants soldats.

La décision de rapatrier ou non Omar Khadr appartient au ministre de la Sécurité publique Vic Toews. Ce dernier n'est pas pressé de la prendre. Il a demandé récemment aux Etats-Unis les transcriptions non rédigées d'interrogatoires du détenu par des psychiatres américains.

Les avocats de Khadr y ont vu une possible manoeuvre dilatoire et ont mis en doute la crédibilité de l'un de ces psychiatres, Michael Welner, très hostile à Khadr.