NOUVELLES

Milanovich est de retour à Montréal avec les Argos pour affronter Trestman

26/07/2012 06:30 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Scott Milanovich a dit qu'il allait peut-être avoir des frissons lors de son entrée au Stade Percival-Molson en tant qu'entraîneur-chef des Argonauts de Toronto.

L'entraîneur, âgé de 38 ans, a passé les quatre dernières saisons avec les Alouettes de Montréal en tant que coordonnateur offensif et entraîneur adjoint à Marc Trestman. Il affrontera son ancienne équipe pour une première fois vendredi, lors d'une importante bataille dans la section Est.

Les deux équipes ont des fiches de 2-2 et elles ont toutes deux remporté deux matchs à domicile et encaissé deux revers à l'étranger.

«Les émotions seront fortes quand je vais arriver au stade, a admis Milanovich, jeudi. Mais honnêtement, une fois que le match sera commencé, il se passe trop de choses pour penser à ce qui se passe de l'autre côté.

«Les Alouettes ont été très bons avec moi. Je n'ai aucun reproche à leur faire. Je suis heureux d'où je suis maintenant. C'est comme ça que les choses vont.»

Milanovich comptent sur plusieurs anciens des Alouettes à Toronto, dont le coordonnateur défensif Chris Jones, l'entraîneur de la ligne offensive Steve McAdoo et l'entraîneur des quarts Jason Maas, en plus du spécialiste des retours Chad Owens, du plaqueur Chris Van Zeyl et de deux nouveaux venus, le maraudeur Étienne Boulay et l'excellent joueur sur les unités spéciales Walter Spencer.

La principale ressemblance réside toutefois au poste de quart, où il a d'abord travaillé à Montréal avec le futur membre du Temple de la renommée Anthony Calvillo et maintenant avec Ricky Ray, son principal rival au cours de la dernière décennie.

Les vétérans occupent les deux premiers rangs dans la LCF au chapitre des verges de gains. Calvillo a l'avantage avec 1316 verges de gains sur 94 passes complétées contre 1262 verges de gains sur 105 passes pour Ray.

«Je suis vraiment chanceux d'avoir eu la chance de travailler avec Anthony et maintenant Ricky, a noté Milanovich. Peu de gens peuvent se vanter de la même chose.»

Milanovich devait devenir entraîneur-chef à Montréal si Trestman avait obtenu un poste d'entraîneur-chef dans la NFL ou dans un programme universitaire majeur aux États-Unis. Maintenant à sa cinquième saison à la tête des Alouettes, Trestman semble avoir décidé de faire son nid à Montréal puisqu'il a signé une prolongation de contrat de quatre saisons la semaine dernière. Les Argonauts ont offert une chance à Milanovich et il a sauté sur l'occasion.

Trestman a indiqué qu'il croyait que Milanovich était prêt à devenir entraîneur-chef.

«Scott a un talent naturel, a-t-il dit. Il adore le football. Son éthique de travail est aussi bonne que celle de quiconque j'ai connu. Il a tout donné ici.

«Je n'aurais pas pu être plus content pour lui quand ça s'est produit. Je crois qu'il va connaître une longue et excellente carrière, car il a les connaissances et il travaille avec un quart qui va lui donner une chance de tenter ce qu'il veut faire. C'était une question de temps. Et quelqu'un lui a donné une chance.»

PLUS:pc