NOUVELLES

L'environnementaliste Paul Watson se sauve de l'Allemagne

26/07/2012 02:37 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

TORONTO - Paul Watson a quitté l'Allemagne et se trouve actuellement à un endroit qui n'a pas été divulgué, a affirmé jeudi le groupe environnemental qu'il a fondé, Sea Sheperd Society.

La confirmation de sa fuite a été publiée par Susan Hartland, une responsable de la Sea Sheperd Society, sur le site Internet du groupe. Quelques heures auparavant, un tribunal allemand avait émis un mandat d'arrêt contre Paul Watson, alléguant qu'il n'avait pas respecté ses conditions de remise en liberté.

Le fondateur de la Sea Sheperd Society avait été arrêté le 13 mai dernier à l'aéroport de Francfort. Un mandat d'arrêt costaricain pesait contre Paul Watson, accusé d'avoir mis en danger l'équipage d'un bateau de ce pays lors d'une opération contre la chasse aux requins en 2002 dans les eaux guatémaltèques.

Il avait été remis en liberté quelques jours après. Le montant de sa caution avait été fixé à 320 000 $, et il avait l'obligation de se présenter régulièrement aux autorités policières pendant l'examen de la requête d'extradition du Costa Rica.

La Sea Sheperd Society soutient que son arrestation est de nature politique.

Susan Hartland dit avoir «raison de croire, grâce aux informations d'une source fiable», que le Japon pourrait tenter d'extrader Paul Watson à partir du Costa Rica pour l'accuser d'avoir entravé des activités de pêche à la baleine.

Mme Hartland a affirmé que le groupe environnemental ne ferait pas plus de commentaires et qu'il n'était pas en contact avec M. Watson.

L'ambassade japonaise à Berlin a confirmé jeudi par voie de communiqué qu'elle avait demandé aux autorités allemandes, le 19 juin dernier, de procéder à l'arrestation de Paul Watson.

PLUS:pc