NOUVELLES

Le président intérimaire du Mali s'apprête à rentrer au pays

26/07/2012 07:13 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

PARIS - Le président intérimaire du Mali, Dioncounda Traoré, a l'intention de rentrer dans son pays vendredi, plus de deux mois après avoir été agressé par des manifestants et soigné en France, ont annoncé des sources diplomatiques jeudi.

Le président Traoré «a fait comprendre qu'il voulait rentrer à Bamako d'ici à la fin de la semaine», a précisé cette source. Le président n'a pas demandé l'aide de la France pour sa sécurité au Mali.

Lors d'un entretien avec le président français François Hollande, le président ivoirien Alassane Ouattara, président en exercice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), a mis l'accent sur le «processus politique» en cours au Mali, qui passe par le retour du président intérimaire, Dioncounda Traoré.

Selon un communiqué de l'Élysée, «François Hollande a réaffirmé le soutien de la France aux actions de médiation de la CEDEAO et à ses efforts pour permettre le plein retour de la démocratie au Mali, garantir son unité et son intégrité territoriales et lutter contre le terrorisme, sous toutes ses formes».

M. Traoré, président de l'Assemblée nationale malienne, a prêté serment comme chef d'État intérimaire le 12 avril, après le coup d'État qui a renversé le président démocratiquement élu, Amadou Toumani Touré.

PLUS:pc