NOUVELLES

Le Canada aurait atteint 50 % de ses objectifs de réduction de gaz

26/07/2012 06:01 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

OTTAWA - Le gouvernement fédéral aurait atteint près de la moitié de ses objectifs en termes de réduction des gaz à effet de serre, selon une annonce à venir d'Environnement Canada et dont la Presse Canadienne a obtenu copie.

Cette annonce que doit faire Environnement Canada en août signifie un progrès important réalisé au cours de la dernière année. Le rapport indique que le Canada en serait à 50 pour cent des objectifs fixés pour l'an 2020.

Selon le ministère, il s'agit d'un bond par rapport au 25 pour cent de progrès anticipé il y a un an.

Plusieurs sources indiquent que cette augmentation subite est attribuable aux mesures prises par les provinces, à une techonologie plus efficace et à une récente entente internationale qui crédite le Canada pour ses immenses forêts.

Selon une source anonyme, le gouvernement se dirige dans la bonne direction.

Ce rapport qui doit être rendu public d'ici deux semaines indique que les mesures fédérales actuelles devraient permettre de faire chuter les émissions de gaz à effet de serre à 720 mégatonnes en 2020 comparativement à 830 mégatonnes si aucune intervention gouvernementale ne serait faite.

Cette estimation de 720 mégatonnes est inférieure de 65 mégatonnes à la quantité totale enregistrée à la même période l'an dernier.

Cela signifie que si les données demeurent les mêmes au plan politique, les actions entreprises par les citoyens et le gouvernement devraient réduire les émissions de près de la moitié de la quantité requise en vertu des ententes internationales pour le Canada.

Les résultats canadiens demeurent en-dessous des objectifs prévus pour 2020 à la suite des accords de Copenhague. Le Canada a réduit ses émissions à 607 mégatonnes soit 17 pour cent de moins que le niveau de 2005.

Ce progrès est dû en partie à la méthode de calcul. Les forêts qui sont nombreuses au Canada entrent maintenant en ligne de compte à la suite de négociations internationales.

Par sa Bourse du carbone, le Québec encourage une politique de réduction d'émissions, alors que la Colombie-Britannique a implanté une taxe sur le carbone.

PLUS:pc