NOUVELLES

JO-2012 - Confusion entre drapeaux coréens: "une erreur humaine" (Rogge)

26/07/2012 07:04 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

La confusion entre les drapeaux nord-coréen et sud-coréen lors du tournoi de football féminin des JO mercredi était "une simple erreur humaine" sans "connotation politique", a affirmé jeudi le président du Comité international olympique (CIO) Jacques Rogge.

"C'était un incident très regrettable, a déclaré Jacques Rogge. Je peux vous assurer que le comité d'organisation (des Jeux/Locog) prendra les mesures nécessaires pour que ça ne se reproduise pas".

"Il n'y a aucune connotation politique (derrière cet incident), juste une simple erreur humaine", a ajouté le président du CIO en réponse à une question du membre nord-coréen du CIO Ung Chang.

"Bien sûr les gens sont en colère", a réagi Ung Chang à la fin de la session du CIO qui s'est terminée à la mi-journée.

"Si un athlète de votre pays remporte une médaille d'or et que le drapeau d'un autre pays est dressé, qu'est-ce qui se passe? Imaginez la réaction", a poursuivi le Nord-Coréen.

Mercredi soir à Glasgow, au premier jour des épreuves sportives des JO, la rencontre entre la Colombie et la Corée du Nord a été retardée de plus d'une heure quand les joueuses nord-coréennes ont constaté que le drapeau présenté à côté de leurs photos sur les écrans géants du stade était en fait le drapeau sud-coréen.

Les joueuses ont accepté de revenir sur le terrain quand l'erreur a été corrigée et le Locog, responsable des incrustations sur les écrans, s'est confondu en excuses après la bévue.

Le directeur général du Locog, Paul Deighton, avait déjà présenté ses excuses jeudi matin sur BBC Radio 4.

"Nous avons fait une erreur, c'est aussi simple que cela, avait-il indiqué. Nous avons présenté nos excuses et nous prenons des mesures pour s'assurer que cela ne puisse absolument pas se reproduire".

Cette bévue est d'autant plus maladroite que la Corée du Nord et la Corée du Sud entretiennent des relations extrêmement tendues depuis la guerre de Corée (1950-1953).

pi-cha/el

PLUS:afp