NOUVELLES

Innergex met la main sur les actifs d'Hydroméga avec l'aide de la Caisse

26/07/2012 10:55 EDT | Actualisé 25/09/2012 05:12 EDT

MONTRÉAL - Avec l'aide de la Caisse de dépôt et placement du Québec, Innergex (TSX:INE) a annoncé jeudi une série d'acquisitions, y compris la quasi-totalité des actifs du producteur indépendant d'électricité montréalais Hydroméga.

Innergex acquerra la participation de 70 pour cent d'Hydroméga dans la centrale hydroélectrique au fil de l'eau de 40,6 mégawatts de la rivière Magpie, en Minganie, à environ 150 kilomètres à l'est de Sept-Îles.

Le prix d'achat est de 30,3 millions $, ce à quoi il faut ajouter une dette de 52 millions $ qu'Innergex prendra à sa charge.

Cette acquisition «augmente immédiatement notre capacité à générer des flux de trésorerie qui assurent un dividende durable à nos actionnaires», a déclaré le président et chef de la direction d'Innergex, Michel Letellier.

L'entreprise de Longueuil a aussi signé avec Hydroméga une lettre d'intention visant le rachat de sa participation dans la centrale au fil de l'eau Sainte-Marguerite (30,5 MW), près de Sept-Îles, dans quatre projets en construction à Kapuskasing, dans le Nord de l'Ontario, et dans un autre en développement dans la même province.

Le président-directeur général d'Hydroméga, Jacky Cerceau, a expliqué dans un communiqué qu'après avoir développé plusieurs projets hydroélectriques au Québec et en Ontario au cours des 25 dernières années, l'entreprise à capital fermé «se trouvait à la croisée des chemins pour continuer son développement et financer des projets de plus en plus coûteux».

Hydroméga «devait choisir entre devenir une société cotée en Bourse ou se joindre à une société publique déjà en exploitation dans le domaine des énergies renouvelables, a-t-il précisé. Nous sommes enchantés d’avoir choisi cette deuxième voie. Cette décision fut naturelle du fait qu'Innergex est un chef de file québécois de l’industrie qui partage les mêmes valeurs que nous et dont le portefeuille de projets et les possibilités de croissance sont impressionnants.»

Dans le communiqué, M. Cerceau n'a rien dit sur l'avenir d'Hydroméga, qui ne possédera ni centrale, ni projet en développement une fois les transactions de vente conclues. Il a été impossible de le joindre.

Innergex a par ailleurs annoncé jeudi l'acquisition auprès de la firme vancouvéroise Finavera (TSXV:FVR) du projet de parc éolien Windmare, en Colombie-Britannique, pour 22 millions $. Innergex devra investir 195 millions $ de plus pour construire le parc.

Au cours d'une téléconférence avec les analystes financiers, M. Letellier a dit avoir bon espoir que le projet, qui en est présentement à l'étape d'obtention des derniers permis, verra effectivement le jour.

À la Bourse de croissance TSX, l'action de Finavera a tout de même bondi de plus de 30 pour cent dans la foulée de la transaction.

Émission d'actions

Pour financer toutes ces acquisitions, Innergex émettra 12 millions d'actions au prix de 10,27 $ chacune, ce qui lui permettra de récolter 123,7 millions $. La Caisse de dépôt acquerra 9,6 millions d'actions, soit 80 pour cent du lot, pour 98,9 millions $, ce qui fera passer sa participation dans Innergex à 10,3 pour cent.

«Grâce à cette transaction, nous participons à l'essor d'un leader québécois extrêmement bien positionné au sein de l'industrie des énergies renouvelables, un secteur porteur pour l'avenir», a souligné Normand Provost, premier vice-président aux placements privés à la Caisse, dans un communiqué.

«Nous sommes heureux et fiers de compter la Caisse de dépôt et placement du Québec parmi nos actionnaires», a pour sa part affirmé M. Letellier.

La Caisse s'est par ailleurs engagée à participer, à hauteur d'un minimum de 50 pour cent de ses actions, au programme de réinvestissement des dividendes que mettra en place Innergex plus tard cette année.

Les premiers investissements de l'institution chez Innergex remontent à 1995.

En activité depuis 1990, Innergex exploite 20 centrales hydroélectriques au fil de l'eau, cinq parcs éoliens et un parc solaire photovoltaïque au Québec, en Ontario, en Colombie-Britannique et en Idaho. Ses installations ont une puissance totale nette de 494 MW, ce à quoi il faut ajouter neuf projets en développement d'une capacité globale de 231 MW.

En début d'après-midi, l'action d'Innergex s'échangeait à 10,86 $, en hausse de 1,7 pour cent, à la Bourse de Toronto.

PLUS:pc