Le site internet communautaire Facebook, publiant ses résultats financiers pour la première fois depuis qu'il est coté en Bourse, a annoncé jeudi une perte nette de 157 millions de dollars pour le deuxième trimestre.

Rapporté au nombre d'actions et hors éléments exceptionnels, la société californienne affiche cependant un bénéfice de 12 cents, exactement ce qu'attendaient les analystes.

La perte nette, alors qu'un an plus tôt Facebook était bénéficiaire à hauteur de 159 millions de dollars, est expliquée par le traitement comptable de stock options accordées aux employés et par des taxes liées à ces rémunérations, qui ont totalisé 1,3 milliard de dollars.

Le chiffre d'affaires affiche une hausse de 32% pour se placer juste au-dessus des attentes, à 1,18 milliard de dollars contre 1,15 milliard attendu. Facebook a précisé que ses recettes publicitaires avaient progressé de 28% sur un an, à 992 millions de dollars, et qu'elles représentaient désormais 84% de ses recettes.

L'action plongeait de 8,44% à 24,58 dollars durant les échanges électroniques après la clôture de la Bourse à New York, très loin de son cours d'introduction en Bourse annoncé le 17 mai à 38 dollars.

Le PDG fondateur Mark Zuckerberg a indiqué dans un communiqué que la société était "concentrée sur les investissements dans ses axes prioritaires: l'internet mobile, la plate-forme et les publicités sociales".

Ses dépenses d'investissement du trimestre ont déjà plus que triplé, à 413 millions de dollars.

<

Facebook compte désormais 955 millions d'abonnés dans le monde.