NOUVELLES

Combats à Alep et dans le camp palestinien de Yarmouk à Damas et Alep

26/07/2012 04:55 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

De violents combats opposaient jeudi forces gouvernementales et rebelles à Alep, deuxième ville et clé de la Syrie du nord et des affrontements ont éclaté dans des quartiers du sud de Damas dont le camp palestinien de Yarmouk, selon des militants et des témoins.

Les violences ont fait mercredi 143 morts à travers le pays --75 civils, 41 soldats et 27 rebelles-- selon un nouveau bilan de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) qui effectue un décompte quotidien des victimes.

A Alep, où se joue une bataille décisive après 16 mois de contestation contre le régime, des affrontements se sont déroulés dans le quartier de Mohafaza et des obus ont visé les quartiers de Machhad (sud) et Saleheddine (sud-est), provoquant la mort d'une enfant et faisant sept blessés, selon l'OSDH.

Un civil a en outre été tué dans sa maison par balles selon l'OSDH.

Malgré les combats qui ont fait 15 morts civils dans la ville mercredi des manifestations nocturnes se sont produites dans plusieurs quartiers d'Alep pour appeler au départ du président Bachar al-Assad, selon l'OSDH.

Les forces régulières et l'Armée syrienne libre (ASL, composée de déserteurs et de civils ayant pris les armes) avaient acheminé mercredi des troupes vers Alep, où se joue désormais une bataille décisive entre les opposants et le régime.

Selon un photographe de l'AFP, le commissariat de police du quartier Chaar, dans l'est de la ville, était criblé d'obus, les locaux portant des traces de brûlé. Les combattants de l'ASL ont encerclé et se sont emparés mercredi du commissariat. De nombreux policiers ont été arrêtés, dont certains blessés, et d'autres ont été tués, au moins deux d'engtre-eux gisant au sol.

A Damas, où les forces régulières semblaient avoir rétabli leur contrôle sur la plupart des quartiers, des affrontements ont éclaté jeudi matin dans plusieurs quartiers de la périphérie sud de la capitale, dont le camp de réfugiés palestiniens de Yarmouk (sud) selon des habitants et les Comités de coordination populaire.

"Les combats aux roquettes anti-char et à la mitrailleuse ont éclaté vers 07H00 (04H00 GMT). Je ne peux pas sortir de chez moi", a déclaré un habitant joint au téléphone par l'AFP.

Un témoin a affirmé avoir vu des chars se diriger vers ce quartier périphérique proche du camp de Yarmouk.

"La nuit a été calme, mais les gens ont été réveillés ce matin par des explosion", a indiqué de son côté un militant joint sur Skype par l'AFP, Abou Qays al-Chami.

Selon lui, de violents combats se déroulent à Hajar el-Aswad, Tadamon --un quartier dont les habitants ont fui et qui est contrôlé par l'ASL selon lui, et les camps de réfugiés de Yarmouk et Filastin.

Ces combats interviennent alors que l'armée régulière avait repris lundi le contrôle de la plus grande partie de la capitale et s'employait à nettoyer les dernières poches de résistance.

Selon l'OSDH, les corps de 14 personnes ont été découverts dans le quartier de Qaboun, dont l'armée régulière a repris le contrôle au cours des derniers jours.

Des violences ont également été signalées dans la province de Deir Ezzor (est) où deux personnes ont été tuées et dans la ville de Hama (centre) où deux civils ont été tués par des tirs sur leur voiture selon l'OSDH.

rd-at/sk/hj

PLUS:afp