Un juge américain a annoncé jeudi qu'il statuerait le 19 septembre sur une motion d'abandon des charges déposée par les avocats d'une actrice québécoise accusée d'avoir harcelé son confrère américain Alec Baldwin.

D'ici cette date, l'actrice Geneviève Sabourin a interdiction de tenter de contacter l'acteur américain, qui n'était pas présent à l'audience, "par écrit, par téléphone ou en personne", lui a rappelé lors d'une audience à New York le juge Mark White. "Vous risqueriez de vous retrouver en prison, vous avez bien compris?", a-t-il demandé à l'actrice de 40 ans.

L'avocat de Geneviève Sabourin, Maurice Sercarz, a assuré que la plainte pour harcèlement était due à un malentendu. Il a laissé entendre que les éléments désormais entre les mains de la justice allaient prouver que les contacts entre les deux comédiens étaient réciproques.

Il y a "un nombre élevé" de textos et de courriels qui ont fait "l'aller-retour" entre les deux acteurs, a-t-il insisté, déclarant espérer que l'accusation allait abandonner les poursuites contre sa cliente.

Après l'audience, Mme Sabourin a expliqué à la presse que depuis le déclenchement de l'affaire, sa carrière -- qui n'a pourtant jamais vraiment décollé -- avait été brutalement interrompue.

"J'ai été rabaissée dans la presse partout dans le monde", a-t-elle déploré, étouffant apparemment des sanglots. "Qui va embaucher une actrice qui est poursuivie par une grande star, une star de Hollywood? Personne ne va courir ce risque", a-t-elle poursuivi.

"Je n'ai pas eu une seule audition" depuis le lancement des poursuites d'Alec Baldwin, a-t-elle encore assuré. "J'espère juste retrouver ma vie, à tous les niveaux...", a-t-elle conclu.

Alec Baldwin, 54 ans, et Geneviève Sabourin se sont connus en 2002 sur le tournage d'un film d'Eddie Murphy, "Les aventures de Pluto Nash". Geneviève Sabourin travaillait dans l'équipe chargée de la promotion du film.

Mme Sabourin a été arrêtée le 8 avril après une plainte pour harcèlement d'Alec Baldwin, qui affirmait qu'elle lui avait envoyé de nombreux courriels, lui demandant notamment de l'épouser, et était même venue jusqu'à son appartement de Greenwich Village.