Huffpost Canada Quebec qc

Tunisie: Faute d'une réelle démocratie, une autre révolution est possible (président)

Publication: Mis à jour:
MONCEF MARZOUKI
Getty Images

Le président tunisien Moncef Marzouki a jugé mercredi, dans un discours devant l'Assemblée nationale constituante, qu'une démocratie véritable devait être mise en oeuvre, faute de quoi une nouvelle révolution interviendrait.

"Le peuple qui vous a élus n'acceptera pas une démocratie de façade, il pourrait alors être poussé à une nouvelle révolution", a-t-il déclaré, à l'occasion de la Fête de la République.

"Quelle valeur pour une démocratie qui ne nourrit pas les ventres affamés?", a-t-il lancé devant les députés.

"La révolution (de janvier 2011) nous a permis de parachever notre indépendance et nous a offert la démocratie et la République (...) mais ni l'indépendance ni la démocratie ni la république ne sont des acquis garantis à long terme", a encore relevé M. Marzouki.

Il a une nouvelle fois assuré que l'objectif était la tenue d'élections générales au printemps 2013, après l'adoption d'une nouvelle Constitution.

Le président de l'Assemblé nationale constituante, Mustapha Ben Jaafar a de son côté plaidé pour une "constitution qui préserve les valeurs de la République et qui protège les droits et les libertés", se disant pour "un régime équilibré sur la base d'une démocratie participative".

Des désaccords profonds opposent les membres de la coalition au pouvoir concernant la nature du régime qui découlera de la nouvelle loi fondamentale, et aucun compromis n'est en vue.

Les islamistes d'Ennahda, qui dominent le gouvernement, réclament un régime parlementaire pur. Ses partenaires de centre-gauche -- le Congrès pour la république de Moncef Marzouki et Ettakatol-- veulent eux que le chef de l'Etat conserve des prérogatives importantes.

Le Premier ministre Hamadi Jebali (Ennahda) s'est aussi exprimé devant l'assemblée, mais son discours comme celui de M. Ben Jaafar n'a pas laissé entendre qu'un compromis se dessinait.

M. Jebali a cependant assuré que les élections générales se tiendraient comme prévu le 20 mars 2013.

L'opposition parlementaire craint qu'Ennahda ait des tentations hégémoniques et une islamisation rampante de la société tunisienne.

Quelques dizaines de manifestants ont exprimé leur opposition à la politique du gouvernement, notamment la nomination controversée d'un nouveau gouverneur de la Banque centrale.

kl-alf/Bsh/hj

Sur le web

President Marzouki Arrives in Cairo

Tribute to Tunisian Revolution at Opening of 19th African Union Summit

Tunisia's Marzouki looks to rebuild ties in France

Tunisia's Marzouki looks to rebuild ties in France

Tunisian President Addresses French National Assembly in Impassioned Speech

Moncef Marzouki to become first head of state to visit President Morsy

Libyan ex-PM extradition rattles Tunisia alliance

Tunisia assembly backs central bank head firing

President Marzouki Refuses to Sign Two Bills On Amending IMF Creation ...

Tunisia's moderate Islamist party calls for country to be ruled by ...

Tunisian Islamist leader re-elected as party head

Will Tunisia's Constitution Ever Be “Done”?

Political Impasse in Tunisia

Les groupes parlementaires tunisiens divergent sur le régime politique futur du ...

Tunisie/République : Jebali confirme la tenue des élections en mars 2013

Pour l'inscription de la liberté économique dans la nouvelle constitution tunisienne

Tunisia: Constituent Assembly divided over political system

Tunisie. La question du nouveau système politique divise profondément les ...

Tunisie : une expérience démocratique in vivo

France et Tunisie décidées à nouer une nouvelle relation - TF1 News

Moncef Marzouki, un président raillé par les Tunisiens de France ...

Les présidents Hollande et Marzouki jettent les bases d'une nouvelle

France-Tunisie : de nouvelles relations démocratiques à installer ...

Mabrouka Mbarek | Tunisian Constituent Assembly Representative ...

Le président tunisien Marzouki défend son alliance avec Ennahda ...

Tunisie : le président Moncef Marzouki à Paris pour de nouvelles - RFI

Mabrouka Mbarek | Tunisian Constituent Assembly Representative ...

France-Tunisie : Hollande "aux côtés" de Marzouki - leJDD.fr

Les présidents Hollande et Marzouki jettent les bases d'une nouvelle relation

France et Tunisie décidées à nouer une nouvelle relation

France-Tunisie : de nouvelles relations démocratiques à installer

Le président Marzouki à Paris pour un nouveau départ des relations France ...

Tunisie: Marzouki défend son alliance avec Ennahda devant les députés français

"Tirer un trait sur la politique ambiguë de la France en Tunisie"

Fête de la république: De la république de Bourguiba à la république bananière

La Tunisie sera bientôt une démocratie pacifique, ouverte, pluraliste et tolérante

Marzouki et l'UGTT feraient un beau couple