NOUVELLES

Syrie: les pays arabes veulent soumettre une nouvelle résolution à l'ONU

25/07/2012 10:09 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

NATIONS UNIES (Sipa) — Plusieurs pays arabes ont annoncé mercredi soir qu'ils allaient demander l'appui à l'Assemblée générale des Nations unies pour une nouvelle résolution sur la Syrie, prévoyant une transition politique et l'instauration d'un gouvernement démocratique.

L'ambassadeur saoudien, Abdallah al-Mouallimi, et le diplomate qatari Abdulrahman Al-Hamadi, ont déclaré que les pays arabes tenteraient d'obtenir le soutien auprès des 193 Etats membres de l'ONU à l'Assemblée générale, où le droit de veto n'existe pas, au cours d'un débat du Conseil de sécurité sur le Proche-Orient.

"Les pays arabes ont décidé mener l'Assemblée générale sur la situation en Syrie", a dit Al-Mouallimi devant le Conseil.

Al-Hamadi a souligné que la menace brandie par Damas d'utiliser des armes chimiques et biologiques "nous a encore plus fait regretter l'incapacité du Conseil de sécurité de gérer la crise syrienne de manière efficace".

De ce fait, "un groupe arabe à New York va à l'Assemblée générale des Nations unies pour s'attaquer à la menace sérieuse que représente la crise syrienne".

La semaine dernière, la Russie et la Chine avaient opposé leur veto à une résolution du Conseil de sécurité, qui menaçait le régime de sanctions s'il ne cessait pas les violences.

L'ambassadeur syrien à l'ONU, Bachar Ja'afari, a accusé les Saoudiens et les Qataris d'ingérences militaire, financière et politique en Syrie. Il a aussi déclaré qu'ils "complotaient" contre le plan de sortie de crise de l'envoyé spécial de l'ONU Kofi Annan.

ljg/AP-v50

PLUS:pc