RÉSEAUX SOCIAUX - Nous vous expliquions mardi 24 juillet pourquoi les fromages français étaient interdits aux États-Unis suite à la parution d'une infographie parue après la tuerie d'Aurora. Une autre illustration, a priori plus ancienne, refait surface ces dernières heures sur les réseaux sociaux: face aux armes automatiques, ce sont cette fois-ci des oeufs Kinder Surprise qui sont représentés. Et pour cause, si les étals américains sont vides de Brie de Meaux et autres camemberts bien faits, il est aussi impossible pour les consommateurs américains de se fournir en oeufs chocolatés enfermant des jouets.

300 dollars pour un oeuf Kinder

Et le moins que l'on puisse dire c'est que l'État américain ne plaisante pas avec cette interdiction. En janvier 2011, une touriste canadienne, Lind Bird, décide de se rendre aux États-Unis pour quelques jours. En passant la frontière, sa voiture est contrôlée. Les agents tombent alors sur un Kinder Surprise. Ils menacent Linda Bird d'une amende de 300$ et lui confisquent son oeuf. Quelques jours plus tard, la jeune femme reçoit une lettre de sept pages du gouvernement américain pour qu'elle donne son autorisation pour détruire l'oeuf. Si elle refuse d'obtempérer, elle devra payer 250$ pour que l'oeuf soit conservé le temps du procès.

Plus récemment, en juillet 2012, deux hommes de Seattle ont dit avoir passé plus de deux heures dans un centre de détention à la frontière canadienne après que des agents des douannes ont découvert des Kinder Surprise dans leur voiture. Brandon Loo et Christopher Sweeney revenaient de vacances à Vancouver. Après avoir été détenus, les hommes n'ont finalement écopé que d'un simple avertissement.

Les dangers des Kinder Surprise

La raison d'une telle interdiction? Le danger d'étouffement que représentent les jouets contenus dans les célèbres oeufs. Mais les contrebandiers sont toujours plus nombreux à contrevenir à la loi. Les douanes ont indiqué qu'elles ont saisi plus de 60.000 œufs Kinder dans les bagages des voyageurs et les expéditions de courrier international en 2011, soit deux fois la quantité saisie en 2010. Les douanes avaient mis les consommateurs en garde en avril 2012 juste avant les fêtes de Pâques: "Ces chocolats sont peut-être très mignons mais ils représentent un trop grand danger pour les enfants et ne peuvent donc pas être importés légalement aux États-Unis"

Retrouvez les articles interdits les plus insolites aux frontières américaines (et pour la liste complète c'est ici):

Loading Slideshow...
  • L'absinthe

    L'Absinthe a proprement parler n'est pas interdite, c'est le "thuyone" la substance active qui provoque une certaine désinhibition et parfois des hallucinations qui l'est. Le terme "absinthe" ne peut pas être le nom d'une marque et ne peut figurer seul sur l'étiquette.

  • La vaisselle en céramique

    Rassurez-vous, la vaisselle en céramique n'est pas interdite aux États-Unis, mais l'importation y est très réglementée. "La vaisselle réalisée dans les pays étrangers peut contenir des niveaux dangereux de plomb et s'infiltrer dans la nourriture". Prudence donc!

  • La fourure de chat et de chien

    Il est illégal aux États-Unis d'importer, exporter, distribuer, transporter, fabriquer ou vendre des produits contenant de la fourrure de chien ou chat. La loi prévoit que toute personne qui contrevient à cette disposition risque jusqu'à 10.000 dollars d'amende

  • Les armes à feu

    "Le Bureau de l'alcool, du tabac, des armes à feu et des explosifs (ATF) réglemente et limite les armes à feu et de munitions. Si vous voulez importer des armes ou des munitions, vous devez le faire par le biais d'un importateur, distributeur autorisé ou le fabricant."

  • Les fruits et légumes frais

    Les États-Unis se souviennent encore de ce voyageur qui, dans les années 80, avait ramené dans ses bagages un morceau de fruit contaminé par un insecte ravageur. L'insecte s'est très rapidement reproduit et a détruit de nombreuses cultures en Californie. Pour s'en débarrasser, l'État a dû débourser 100 millions de dollars. La sanction civile pour avoir omis de déclarer les produits agricoles à la frontière américaine coûte 300 $. La pénalité pour la deuxième infraction, 500 $. Pour éviter une amende, tous les produits agricoles doivent être présentés à la douane et la protection des frontières pour une inspection par un spécialiste de l'agriculture.

  • Les trophées de chasse

    Tout dépend de l'espèce, mais il faut pouvoir prouver aux douanes que le trophée a été suffisamment traité pour le rendre non-infectieux.Selon les espèces que vous rapportez, vous aurez besoin d'un permis du pays où l'animal a été chassé. Quelles que soient les espèces, vous êtes tenu de remplir un formulaire de déclaration pour l'importation ou l'exportation.

  • L'or

    Les pièces d'or, les médailles et lingots, autrefois interdites, peuvent désormais entrer aux États-Unis. Toutefois, ces articles en provenance de Cuba, de l'Iran, de la Birmanie (Myanmar) et du Soudan sont interdits. Des copies de pièces d'or sont également interdits s'ils ne sont pas marqués par le pays de délivrance.

  • La terre

    Il est interdit de faire entrer de la terre à moins d'avoir un permis d'importation. La terre doit être déclarée et le permis doit être vérifié.