NOUVELLES

Plongeon: hégémonie attendue de la «dream team» chinoise à Londres

25/07/2012 12:21 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Reine du plongeon, avec 13 médailles d'or sur 16 possibles entre 2004 et 2008, la Chine débarque aux JO de Londres avec de grandes ambitions. Et encore plus de talent.

La preuve? Lors des championnats du monde, les Chinois avaient tout raflé et étaient rentrés avec dix médailles d'or. Un sans-faute qu'ils vont viser lors des JO 2012.

«Tout le monde court derrière la Chine», avoue Greg Louganis, quadruple champion olympique, considéré comme le plus grand plongeur de tous les temps. «Il est difficile de rivaliser. La Chine est un pays communiste et les plongeurs ne font que s'entraîner, s'entraîner, s'entraîner...»

En 2008, l'Australien Matthew Mitcham, sur le haut vol à 10 mètres, était le seul à être parvenu à fissurer le bastion chinois. Il est de retour à Londres pour défendre son titre malgré une blessure abdominale qui l'éloigne, a priori, d'un podium.

Le grand favori de cette épreuve reste Qui Bo, No1 mondial de la catégorie à 19 ans à peine. «C'est un phénomène mais je l'ai vu craquer sous la pression de Mitcham et Daley», tente de se rassurer Steve Foley, le coach américain, dont le poulain David Boudia aurait une carte à jouer au même titre que l'Allemand Sascha Klein, médaillé d'argent à Pékin.

«La Chine, plus que lors des autres olympiades, sera sur ses gardes, a assuré Foley. Il faut être à son meilleur niveau pour éviter un cauchemar. Il n'y a pas de juste milieu.»

PLUS:pc