NOUVELLES

Northern Gateway: Christy Clark souhaite la fin du litige, mais garde le cap

25/07/2012 03:23 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

LUNENBURG, N.-É. - La première ministre de la Colombie-Britannique, Christy Clark, demande aux gouvernements fédéral et albertain de résoudre le litige entourant le partage des redevances du projet d'oléoduc Northern Gateway.

À son arrivée mercredi à Lunenburg, en Nouvelle-Écosse, pour la rencontre des premiers ministres des provinces, Mme Clark a réitéré sa demande: que la Colombie-Britannique reçoive une partie plus importante des retombées économiques du projet de la société albertaine Enbridge.

Cette requête l'a placée dans une situation conflictuelle avec la première ministre de l'Alberta, Alison Redford, qui s'oppose fermement à sa position sur le projet.

Mme Clark soutient qu'à défaut d'obtenir ce qu'elle considère comme la «juste part» des redevances pour sa province, elle bloquera le projet.

Selon une étude commandée par le gouvernement britanno-colombien, 8,2 pour cent des recettes fiscales projetées de l'oléoduc Northern Gateway reviendraient à la Colombie-Britannique sur une période de 30 ans. Cela équivaut à 6,7 milliards $ pour cette province, contre 36 milliards $ pour Ottawa et 32 milliards $ pour l'Alberta.

Mme Clark n'avait toujours pas rencontré Mme Redford dans le cadre du Conseil de la fédération, mercredi midi, mais elle espérait discuter de cette question avec elle plus tard cette semaine.

PLUS:pc