NOUVELLES

L'ONG Première Urgence commence à intervenir à Damas, en distribuant de l'eau

25/07/2012 12:25 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

L'ONG française Première Urgence - Aide Médicale Internationale (PU-AMI) a commencé depuis lundi à intervenir à Damas, par des distributions d'eau potable à 5.000 personnes, réfugiées dans des écoles de la capitale syrienne, a-t-elle annoncé dans un communiqué.

L'ONG fait partie des quelques organisations humanitaires autorisées par le régime syrien à agir dans le pays, mais elle est "la seule actuellement opérationnelle" à Damas, affirme-t-elle.

Depuis lundi, elle a distribué environ 140.000 litres d'eau potable aux familles réfugiées dans une dizaine d'écoles, selon la même source.

"Des milliers de familles ont fui leurs quartiers en proie à des affrontements. Les moins fortunées ont trouvé refuge chez des amis ou parents ou dans les écoles et les parcs de la ville", précise dans le communiqué Alexandre Giraud, le responsable des opérations de PU-AMI au Moyen-Orient.

"Leur premier besoin est l'accès à l'eau. Dans certaines écoles, les salles de classe sont déjà bondées et les nouveaux arrivants doivent s'installer dans la cour de récréation en plein soleil, alors qu'il fait actuellement 40 degrés à Damas", explique l'ONG, qui distribue de l'eau à l'aide de camions citernes.

Selon l'ONG, "on estime qu'entre 1 et 1,5 million de Syriens ont besoin d'aide humanitaire en urgence".

PU-AMI est présente en Syrie depuis 2008, où elle mettait en place des projets dans le domaine de l'éducation en faveur des réfugiés irakiens dans la banlieue de Damas.

caz/sj/thm/jms

PLUS:afp