NOUVELLES

Loblaw va ouvrir quelque 700 boutiques Joe Fresh aux États-Unis en 2013

25/07/2012 09:57 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

TORONTO - L'entreprise de distribution alimentaire Loblaw (TSX:L) projette d'ouvrir quelque 700 boutiques Joe Fresh aux États-Unis, l'an prochain, ses dirigeants faisant le pari que les ventes de la marque de vêtements et d'accessoires stylisés et tendance pourront redonner du souffle à ses profits.

La marque Joe Fresh de Loblaw a en effet annoncé mercredi avoir conclu un partenariat avec le détaillant américain J.C. Penney (NYSE:JCP) afin d'ouvrir 700 boutiques aux États-Unis en 2013, pour une durée de quatre ans.

Ces boutiques, d'une superficie d'environ 90 à 230 mètres carrés, dont certaines se trouveront dans les magasins de la grande chaîne américaine, doivent ouvrir leurs portes en avril prochain.

Par ailleurs, Loblaw a annoncé mercredi avoir enregistré au deuxième trimestre un bénéfice net de 159 millions $, ou 56 cents par action, en recul de près de 19 pour cent par rapport à celui de 197 millions $, ou 69 cents par action, réalisé lors de la même période il y a un an.

Les revenus de l'entreprise se sont élevés à 7,37 milliards $ au cours de la période de trois mois terminée le 16 juin, soit une augmentation de 1,3 pour cent par rapport à ceux de 7,27 milliards $ du trimestre équivalent en 2011.

Les ventes au détail et les ventes des magasins ouverts depuis au moins un an ont augmenté de 1,1 pour cent et 0,2 pour cent, respectivement

Loblaw, une filiale de George Weston (TSX:WN), exploite plus de 1000 magasins à travers le Canada sous diverses bannières, incluant Loblaws, Great Canadian Super Store, Provigo, No Frills et Atlantic Superstore.

L'entreprise emploie 138 000 travailleurs à temps plein et à temps partiel.

Loblaw avait vu ses profits chuter de 22 pour cent au premier trimestre de 2012, en plein coeur d'un programme de revitalisation de ses succursales.

Le président exécutif Galen Weston a affirmé mercredi demeurer confiant que les investissements en cours dans les infrastructures, y compris la finalisation de l'implantation de nouvelles technologies, donnera lieu à une croissance future des bénéfices.

Il a toutefois ajouté que les perspectives pour l'année 2012 — un recul des profits — demeuraient inchangées.

Les actions de Loblaw ont terminé la séance de mercredi à 31,45 $ à la Bourse de Toronto, en baisse de 47 cents, soit 1,47 pour cent par rapport à leur précédent cours de clôture.

PLUS:pc