NOUVELLES

Le Pentagone crée une base de données pour les décorations militaires

25/07/2012 11:55 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

Le Pentagone a créé une base de données sur internet recensant les récipiendaires des décorations militaires les plus prestigieuses afin de démasquer les fraudeurs, a annoncé mercredi le secrétaire à la Défense Leon Panetta.

Cette mesure constitue la réponse du ministère américain de la Défense à l'invalidation en juin par la Cour suprême de la loi dite "Stolen Valor Act" qui punissait d'emprisonnement le fait de se prévaloir à tort d'une décoration militaire.

La Cour suprême avait jugé que cette loi adoptée en 2005 enfreignait le Premier amendement de la Constitution protégeant la liberté d'expression.

"La liberté d'expression est une chose mais déshonorer ceux qui se sont distingués sur le champ de bataille en est une autre", a affirmé M. Panetta lors d'une audition parlementaire.

Dans un premier temps, le site internet ne recensera que les récipiendaires de la médaille d'honneur du Congrès, la plus haute distinction militaire américaine, décernées lors des conflits en Irak et en Afghanistan. Ils ne sont que 10, dont sept à titre posthume.

"A court terme, il comprendra les noms des récipiendaires des médailles les Services Crosses (la plus haute distinction propre à chaque branche de l'armée, ndlr) et les Silver Star depuis le 11-Septembre", a ajouté le ministre.

La "Distinguished Service Cross" (armée de Terre), la "Navy Cross" (marine et corps des Marines) et l'"Air Force Cross" (armée de l'Air) ont été décernées à 69 personnes en Irak ou en Afghanistan tandis que quelques centaines de militaires ont reçu la "Silver Star" pour leur conduite héroïque au combat.

L'initiative du Pentagone "aidera à sensibiliser le public vis-à-vis des héros de notre pays et contribuera à dissuader ceux qui envisageraient de se prévaloir à tort d'une décoration", a estimé M. Panetta.

La Cour suprême a invalidé la loi de 2005 en statuant sur le cas d'un Californien, Xavier Alvarez, qui avait été incarcéré pour avoir prétendu lors d'un réunion électorale avoir reçu la médaille d'honneur alors qu'il n'avait jamais servi dans l'armée.

mra/bdx

PLUS:afp