NOUVELLES

Le pape Benoît XVI nomme deux archevêques, un Libanais et un Nigérian

25/07/2012 07:29 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

Le pape Benoît XVI a renforcé mercredi les instances du Vatican en charge de "la nouvelle évangélisation" avec la nomination de deux nouveaux membres, issus du Liban et du Nigeria, deux pays où les problématiques religieuses sont cruciales.

Le Vatican a ainsi annoncé, dans un communiqué, la nomination de l'archevêque de Beyrouth des maronites, Mgr Paul Youssef Matar, et de l'archevêque de Jos (Nigeria), Ignatius Ayau Kaigama, au Conseil pontifical pour la Promotion de la nouvelle évangélisation.

En dépit du conflit en Syrie voisine, qui crée des tensions au Liban même, le pape doit se rendre à Beyrouth du 14 au 16 septembre. A l'occasion de sa visite dans ce pays multi-confessionnel, il devrait mettre l'accent sur la coexistence pacifique entre communautés chrétiennes et musulmanes, l'arrêt de l'exode des minorités chrétiennes d'une région qui est le berceau du christianisme et leur rôle dans la recherche des solutions de paix et de justice sociale.

Située dans le centre du Nigeria, Jos et ses environs forment l'une des zones les plus instables du pays. Des milliers de personnes ont été tuées ces dernières années dans des affrontements entre groupes ethniques chrétiens et musulmans. En mars dernier, une dizaine de personnes avaient été tuées à Jos dans un attentat suicide contre une église catholique.

Benoît XVI a créé en 2010 un ministère ("dicastère") spécialement dédié à "la nouvelle évangélisation" dont il a fait sa priorité numéro un, notamment pour répondre au recul des valeurs chrétiennes dans plusieurs pays occidentaux. Un synode des évêques se tiendra du 7 au 28 octobre sur ce thème.

mle/aub

PLUS:afp