NOUVELLES

JO-2012: à J-2, les Londoniens souffrent dans les transports

25/07/2012 07:06 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

A quelques heures du coup d'envoi sportif des jeux Olympiques, les Londoniens étaient confrontés mercredi à d'importantes difficultés de transport sur les routes, avec la mise en oeuvre des voies de circulation olympiques, et dans le métro, affecté par plusieurs problèmes.

Les Jeux de Londres seront officiellement ouverts par la reine Elizabeth vendredi lors d'une grandiose cérémonie, mais les premières épreuves ont lieu dès mercredi après-midi, avec l'entrée en scène des footballeuses, notamment britanniques et françaises.

Les Londoniens ont pour leur part expérimenté mercredi à l'heure de pointe les premières conséquences des décriées "Games Lanes", ces voies de circulation réservées à la "famille olympique" (athlètes, officiels, VIP, médias).

Ces couloirs, rebaptisés ironiquement "Zil Lanes" par analogie avec les voies jadis réservées aux limousines de la nomenklatura soviétique, sont devenues opérationnelles mercredi, créant des embouteillages sur plusieurs axes londoniens.

Longues de 48 km et matérialisées au sol par des anneaux olympiques, elles sont interdites aux automobilistes "ordinaires" entre 6 heures du matin et minuit. Les contrevenants s'exposent à des amendes de 130 livres (166 euros).

Les bouchons ont atteint 13 km sur l'autoroute M4 reliant la capitale à l'aéroport de Heathrow, principale porte d'entrée pour les Jeux, selon Transport for London (TfL), l'organisme public gérant le réseau de transports en commun londonien.

Les automobilistes ont aussi fait face à des ralentissements sur l'A40 entre Londres et Birmingham, où plusieurs équipes olympiques résident actuellement. Les embouteillages ont également touché le centre de la capitale, notamment à Tower Bridge.

Les autorités semblaient quant à elles résignées à cette situation. "Il y aura beaucoup de perturbations, Londres est une ville embouteillée de toutes façons", a commenté la ministre des Transports Justine Greening sur la BBC.

Sous terre, la situation n'était pas plus enviable: plusieurs lignes très fréquentées du métro londonien ont connu des problèmes à l'heure de pointe matinale.

La Northern Line, qui traverse la ville du nord au sud, a été en partie suspendue dans la matinée en raison d'un problème d'alimentation électrique et d'une alerte incendie. Trois autres lignes -Circle, Hammersmith and City, Metropolitan- connaissaient des retards tandis que les trains sur la Central line, desservant le parc olympique, étaient surchargés.

Les transports sont considérés comme le talon d'Achille des JO dans cette métropole de 8 millions d'habitants. Les Londoniens sont priés d'éviter de prendre leur voiture et d'opter pour la marche à pied ou le vélo plutôt que le métro, et d'essayer dans la mesure du possible de travailler chez eux.

Pas de grève des agents de contrôle aux frontières

--------------------------------------------------

Le gouvernement avait en revanche un motif de soulagement majeur mercredi, avec l'annulation de l'appel à la grève des agents de contrôle aux frontières.

Ce mouvement était initialement prévu jeudi à la veille de l'ouverture des Jeux, alors que Heathrow connaît ces jours-ci une arrivée massive d'athlètes et officiels.

Sur les questions de sécurité, le ministre de la Culture Jeremy Hunt, également chargé des Jeux, s'est à nouveau voulu rassurant, après la défaillance de la société privée G4S, qui a contraint au dernier moment l'Etat à mobiliser 4.700 soldats supplémentaires.

"Nous avons eu ce problème avec G4S, mais il est très important que les gens comprennent que la sécurité des Jeux n'a à aucun moment couru de risque, car nous avons de solides effectifs militaires", a-t-il dit. "Je pense que dans l'ensemble, à deux jours de la cérémonie d'ouverture, les choses ne se présentent pas mal du tout", a-t-il conclu.

alm/dh/heg

PLUS:afp