NOUVELLES

JO-2012 - La grève des agents de contrôle aux frontières annulée

25/07/2012 07:23 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

Une grève des agents britanniques de contrôle aux frontières qui était prévue jeudi à la veille de la cérémonie d'ouverture des jeux Olympiques de Londres, a été annulée par le syndicat PCS (Public and Commercial Services).

Le mot d'ordre de grève de ces fonctionnaires du ministère de l'Intérieur a été levé à la suite de "progrès significatifs" dans les discussions, a indiqué Mark Serwotka, le secrétaire général du syndicat PCS.

Il a affirmé que 800 postes allaient être créés dans le secteur du contrôle des frontières et 300 dans le service chargé des passeports, concluant qu'il n'y avait "désormais plus de raison pour que le syndicat maintienne son appel à la grève d'une journée initialement prévue".

De son côté, le gouvernement a salué l'annulation d'une "grève irresponsable" mais contesté les chiffres avancés par le syndicaliste.

"Aucune concession n'a été faite par le gouvernement", a affirmé le secrétaire d'Etat à l'Immigration Damian Green. "Nous ne reconnaissons pas le chiffre de 800 nouveaux postes à la Border Force cité par M. Serwotka et aucun nouveau poste n'a été proposé depuis la menace de grève", a-t-il dit.

Le gouvernement avait prévu de contester en justice mercredi la légalité de ce mouvement annoncé le 19 juillet et qui menaçait d'avoir des répercussions sur l'arrivée des passagers à Heathrow à l'occasion des Jeux.

Les longues files d'attente au contrôle des passeports à l'arrivée à Heathrow ont été au centre de plusieurs polémiques ces derniers mois, à l'approche des jeux Olympiques.

L'aéroport londonien est la principale porte d'entrée pour les JO, qui ouvrent officiellement vendredi, et bat des records absolus de fréquentation ces jours-ci.

Durant la semaine écoulée, "les files d'attente à Heathrow ont été quasiment inexistantes et les athlètes et visiteurs du monde entier ont reçu un accueil dont le pays peut être fier", a estimé Damian Green.

alm/dh/el

PLUS:afp