L'homme accusé d'être l'auteur de la tuerie d'Aurora, au Colorado, aurait envoyé un colis à l'Université du Colorado avant d'accomplir le massacre.

Le colis a été reçu par l'école médicale Anschutz du campus où le suspect, James Eagan Holmes, était inscrit avant d'abandonner son programme de neurosciences, a confirmé une source policière, sans révéler le contenu du colis, le destinataire, ni la date d'envoi.

Selon Fox News, qui cite des sources non identifiées, le colis contiendrait un carnet rempli de détails sur la tuerie, y compris des illustrations du massacre. Le carnet aurait été envoyé à un psychiatre et professeur du centre médical. Le colis aurait présumément été reçu le 12 juillet, soit plus d'une semaine avant le massacre, mais découvert seulement lundi.

C'est le suspect lui-même qui aurait informé le FBI sur l'existence du colis, rapporte le réseau NBC News, citant aussi des sources non identifiées.

Les informations de Fox News et de NBC News n'ont cependant pu être confirmées par la police.

En réponse à ces informations, le centre médical Anschutz de l'Université du Colorado a envoyé un communiqué expliquant le fonctionnement de son système de courrier, rapporte NBC News. La centrale de l'Université reçoit tout le courrier provenant du service postal national avant de le distribuer à l'adresse précise sur le campus. Le courrier du samedi n'est trié que le lundi matin, révèle le communiqué.

James Eagan Holmes a comparu pour la première fois lundi devant la justice. Il est resté silencieux durant l'audience et n'a exprimé aucune émotion.

Il est accusé d'avoir fait feu dans un cinéma d'Aurora, au Colorado, pendant la projection du film The Dark Knight Rises, tuant 12 personnes et en blessant 58 autres.

Loading Slideshow...
  • James E. Holmes comparaît

    James E. Holmes, accompagné par son avocate Tamara Brady (à droite) a comparu lundi matin. Il sera vraisemblablement accusé de meurtre au 1er degré. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes comparaît

    Une foule nombreuse a assisté à la première comparution de James Holmes (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes semblait être sous calmant lors de sa comparution. Il n'a pas dit un mot. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady (à droite) (AP Photo/KUSA.com)

  • Carol Chambers

    la procureure en chef du tribunal du comté d'Arapahoe, Carol Chambers, s'exprimant après la compuration de James Holmes. Elle n'exclut pas de plaider la pein de mort. (AP Photo/Alex Brandon)

  • James E. Holmes, Tamara Brady

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady (à droite) . (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • David Sanchez

    David Sanchez, père d'une des victimes de James Holmes. Son fils a été gravement blessé. (AP Photo/Alex Brandon)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes lors de sa première compuration (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • James E. Holmes

    James E. Holmes et son avocate Tamara Brady . (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)

  • William Blair Sylvester

    Le juge du tribunal du comté d'd'Arapahoe, William Blair Sylvester. (AP Photo/Denver Post, RJ Sangosti, Pool)