NOUVELLES

Héritage anglo-saxon: Mitt Romney se distancie de l'un de ses conseillers

25/07/2012 06:59 EDT | Actualisé 24/09/2012 05:12 EDT

LONDRES - Le candidat républicain à la présidence des États-Unis, Mitt Romney, s'est distancié mercredi des déclarations de l'un de ses conseillers, qui a laissé entendre que le président Barack Obama ne comprend pas l'héritage anglo-saxon que partagent le Royaume-Uni et les États-Unis.

Ce commentaire, fait par un conseiller dont le nom n'a pas été divulgué, a été rapporté par le journal «Telegraph» au premier jour de la visite de Mitt Romney au Royaume-Uni.

Le porte-parole du candidat républicain, Ryan Williams, a affirmé mercredi que cette allégation «n'est pas vraie». Il a précisé que si un conseiller avait dit une telle chose, cela ne reflète pas l'opinion de Mitt Romney.

Le président Obama a envoyé au front son vice-président, Joe Biden, et son principal stratège, David Axelrod, pour critiquer les commentaires du conseiller.

Selon le journal britannique, le conseiller a affirmé que Mitt Romney croit que la relation des États-Unis avec le Royaume-Uni est spéciale à cause de «l'héritage anglo-saxon» partagé par les deux pays, mais que la Maison-Blanche n'apprécie pas cette histoire commune.

Joe Biden a affirmé que ces commentaires constituaient un début «dérangeant» de la tournée de Mitt Romney à l'étranger.

PLUS:pc