NOUVELLES

RSF demande la libération de militants détenus aux Emirats arabes unis

24/07/2012 09:32 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

Reporters sans frontières (RSF) a demandé mardi la libération de militants, dont des blogueurs, détenus aux Emirats arabes sous l'accusation de "contestation de la Constitution".

Dans un communiqué, l'organisation de défense de la liberté d'expression dénonce les arrestations, menées du 16 au 19 juillet, de 18 militants, dont "17 sont toujours détenus" sous l'accusation de "contestation de la Constitution" et de "relations avec certaines organisations aux intérêts étrangers".

"Les autorités doivent mettre fin à ces arrestations successives de militants et de défenseurs des droits de l'Homme, en violation flagrante de leurs libertés fondamentales", écrit RSF, faisant état de 31 militants détenus depuis mars aux Emirats.

L'organisation ajoute que "les autorités assimilent délibérément toute velléité de critique du système à la mise en danger de la sécurité nationale, afin d'étouffer la contestation".

Mercredi, Human Rights Watch (HRW) avait déploré une "intensification de la répression" à l'encontre de militants d'Al-Islah, un groupe dans la mouvance des Frères musulmans, aux Emirats, après l'annonce par les autorités du démantèlement d'un groupe pour complot.

"Les autorités doivent mettre fin à cette répression immédiatement, et libérer tous les militants détenus pour avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression et d'association", avait ajouté l'organisation de défense des droits de l'Homme.

Le 15 juillet, les autorités émiraties avaient annoncé avoir démantelé un groupe qui complotait contre la sécurité de l'Etat, sans préciser le nombre de personnes arrêtées ou leur appartenance politique.

bur/tm/cco

PLUS:afp