NOUVELLES

Recherche et développement: investissement de 850 millions $ par GM Canada

24/07/2012 05:24 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

OSHAWA, Ont. - Le premier ministre Stephen Harper a annoncé mardi que General Motors (GM) du Canada investira 850 millions $ dans la recherche et le développement, afin que le fabricant automobile américain respecte les conditions de l'aide financière qu'il avait reçue en 2009.

Devant les médias réunis au complexe industriel de GM Canada à Oshawa, en Ontario, M. Harper a déclaré que le montant investi aurait d'importantes répercussions pour tout le pays.

L'annonce survient le même jour où un fabricant rival, Toyota, s'est engagé à investir 100 millions $ pour augmenter sa production et à procéder à l'embauche de 400 nouveaux employés dans une usine du sud-ouest de l'Ontario.

Cela porte à près d'un milliard $ le total des investissements dans le secteur automobile de l'Ontario en une seule journée.

Les gouvernements fédéral et provincial avaient investi un total de 10,5 milliards $ dans GM Canada en 2009, quand le fabricant automobile éprouvait des difficultés en raison de la crise financière.

«Nous avons fait ce qui était nécessaire pour soutenir et stabiliser l'économie canadienne», a déclaré mardi M. Harper.

L'annonce de mardi devrait permettre à GM de respecter les exigences du plan de sauvetage en matière de recherche et développement.

Le président de GM Canada, Kevin Williams, a déclaré que l'entreprise n'avait rien tenu pour acquis, «incluant les extraordinaires efforts faits par tant d'individus et le soutien incroyable qui nous a permis d'avoir cette deuxième chance».

L'argent sera entre autres destiné à renforcer des partenariats avec les fournisseurs automobiles, y compris «de nouveaux projets de codéveloppement» et «de meilleures opportunités pour les nouvelles entreprises d'avoir accès à du financement via GM Ventures».

Une partie de la somme sera aussi consacrée à développer davantage d'ententes technologiques avec les universités, instituts, fournisseurs et manufacturiers canadiens.

Les premiers ministres du Canada et de l'Ontario, Stephen Harper et Dalton McGuinty, de même que le ministre fédéral des Finances, Jim Flaherty, étaient présents à la conférence de presse mardi.

Bien que l'annonce d'investissements en recherche et développement soit une «bonne nouvelle», il n'est toujours pas possible de connaître l'identité du pays qui produira les nouveaux véhicules conçus de cette manière, affirme Chris Buckley, président de la section locale des Travailleurs canadiens de l'automobile à Oshawa.

«J'aurais bien mieux aimé une annonce parlant aujourd'hui de réinvestissement dans les opérations canadiennes, ainsi que dans des produits qui épargneraient des emplois», a-t-il dit.

L'usine de GM à Oshawa emploie plus de 4500 personnes; on y assemble plusieurs modèles, dont la Chevrolet Camaro, autrefois fabriquée à l'usine de Boisbriand, au Québec, un établissement que GM a fermé en 2002.

En août 2011, la compagnie a annoncé un investissement de 117 millions $ dans son usine d'assemblage d'Oshawa, où sera construite la nouvelle Cadillac XTS.

Les installations d'Oshawa ont subi de nombreux changements au cours des deux dernières années, les nouveaux modèles de voitures et l'augmentation de la production ayant permis d'ajouter deux nouveaux quarts de travail et quelque 1300 emplois.

GM Canada a par ailleurs fermé une usine de camions à Oshawa et une usine de fabrication de systèmes de transmission à Windsor, en plus de réduire ses effectifs au Canada.

Depuis sa restructuration, le fabricant américain a choisi de garder quatre de ses marques, éliminant toutes les autres. L'entreprise emploie environ 10 000 personnes en Ontario. Elle possède des usines d'assemblage à Oshawa et à Ingersoll, ainsi que des usines de pièces automobiles à St. Catharines.

PLUS:pc