NOUVELLES

L'usage du préservatif progresse chez les adolescents américains

24/07/2012 01:14 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

WASHINGTON - Les élèves des écoles secondaires américaines sont plus nombreux qu'il y a 20 ans à utiliser des préservatifs, mais des progrès restent à accomplir dans la prévention du sida, ont déclaré mardi des chercheurs des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC), la principale agence gouvernementale américaine de santé publique.

Environ 60 pour cent des élèves ayant une vie sexuelle ont affirmé avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel, contre 46 pour cent en 1991, selon une étude sur la santé des élèves du secondaire menée par les CDC.

«C'est une bonne nouvelle», s'est félicité le docteur Kevin Fenton, directeur du Centre de prévention contre le sida aux CDC. «Nous devons faire beaucoup plus», a-t-il néanmoins ajouté. Le chiffre a en effet baissé. En 2003, les élèves étaient 63 pour cent à avoir utilisé un préservatif lors de leur dernier rapport sexuel.

Les adolescents afro-américains sont les plus sensibilisés à l'usage du préservatif, mais l'étude montre un recul de l'utilisation du condom lors du dernier rapport sexuel: 65 pour cent l'an dernier, contre 70 pour cent en 1999.

Les premières années de la vie sexuelle sont cruciales, sachant que quatre nouvelles infections au VIH sur dix touchent des personnes âgées de moins de 30 ans, selon les CDC.

Environ la moitié des élèves du secondaire ont déjà eu une expérience sexuelle, selon l'étude. Ils étaient 54 pour cent en 1991, contre 47 pour cent actuellement. Chez les jeunes Noirs, la proportion est passée de 82 pour cent il y a 20 ans à 60 pour cent aujourd'hui.

L'âge moyen de la première expérience sexuelle est de 16 ans, selon les CDC. Quinze pour cent des adolescents ont dclaré avoir déjà eu quatre partenaires ou plus, contre 19 pour cent en 1991.

Les CDC recommandent à chaque Américain âgé entre 13 et 65 ans de se faire dépister au moins une fois pour le VIH. Les populations à risque, comme les personnes ayant des partenaires multiples ou les hommes ayant des relations avec d'autres hommes, devraient se faire tester au moins une fois par an, conseillent les CDC.

Le nombre de nouvelles infections au VIH s'élève à 50 000 par an depuis une dizaine d'années aux États-Unis.

PLUS:pc