NOUVELLES

L'ONU confirme que des bombes sont tombées au Soudan du Sud

24/07/2012 01:35 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

L'ONU a confirmé mardi que six bombes étaient tombées au Soudan du Sud, trois jours après que le pays eut accusé le Soudan d'avoir bombardé son territoire.

"La mission (de l'ONU) a pu vérifier que six bombes avaient été larguées" à 2 km au sud de la frontière contestée entre les deux pays, a déclaré le porte-parole adjoint de l'ONU Eduardo del Buey. Il n'a pas précisé qui était responsable de ce bombardement.

Le Soudan du Sud avait accusé samedi son voisin d'avoir bombardé son territoire. "Il y a eu des bombardements hier (vendredi) matin à 03H25 dans un endroit appelé Rubaker, dans (l'Etat) du Bahr-El-Ghazal-Nord", avait affirmé à l'AFP Philip Aguer, porte-parole de l'armée sud-soudanaise. Il avait précisé que deux civils avaient été blessés.

Khartoum a accusé de son côté mardi le Soudan du Sud d'avoir accueilli des rebelles du Darfour blessés au cours de combats lundi avec les forces soudanaises.

L'ONU "n'a pas de confirmation" de la présence de ces rebelles au Soudan du Sud, a indiqué le porte-parole.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon espère que les deux pays "seront en mesure de résoudre leurs divergences d'ici au 2 août", a-t-il ajouté. Il s'agit du délai donné par l'ONU et l'Union africaine (UA) aux deux Soudans pour régler les différends qui empoisonnent encore leurs relations plus d'un an après l'accès à l'indépendance du Soudan du Sud.

avz/mdm

PLUS:afp