NOUVELLES

Les craintes entourant la zone euro font chuter la Bourse de Toronto

24/07/2012 05:18 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé en baisse pour une troisième séance de suite, mardi, alors que les préoccupations entourant l'avenir de la zone euro ont découragé les acheteurs.

Des informations selon lesquelles la Grèce devra procéder à une autre restructuration de sa dette n'ont fait qu'accroître les craintes que la hausse des coûts d'emprunt en Espagne annonce une demande d'aide financière par Madrid, mais aussi un déclassement du pays par l'agence de notation Moody's.

L'indice composé S&P/TSX de la bourse torontoise a perdu 78,59 points, à 11 466,95 points, malgré l'annonce de résultats trimestriels positifs par Rogers Communications (TSX:RCI.B).

La Bourse de croissance TSX a quant à elle clôturé à 1166,47 points, en baisse de 7,69 points.

Le dollar canadien a terminé la journée à 98 cents US, en baisse de 0,35 cent US, alors que les investisseurs, nerveux, se sont tournés vers le Trésor des États-Unis.

Le rendement des bons du Trésor d'une durée de 10 ans a chuté à pas moins de 1,4 pour cent.

«Ça demeure une question de risque et d'absence de risque», a observé Ian Nakamoto, directeur de la recherche chez MacDougall, MacDougall et MacTier.

Les actions d'Apple (Nasdaq:AAPL) ont plongé de près de six pour cent lors de transactions hors séance, la compagnie ayant annoncé, une fois les marchés fermés, qu'elle avait enregistré au troisième trimestre un bénéfice net de 9,32 $ US par action, soit un résultat inférieur à celui de 10,37 $ US qu'attendaient les analystes.

Les revenus d'Apple se sont élevés à 35 milliards $ US, alors que les spécialistes avaient prévu un chiffre d'affaires de 37 milliards $ US en raison de ventes inférieures d'appareils iPhone.

Les faibles résultats annoncés par DuPont et United Parcel Services ont également exercé une certaine pression sur les marchés américains. Les indices ont tout de même clôturé loin de leurs pires niveaux de la journée, après que le Wall Street Journal eut indiqué que la Réserve fédérale des États-Unis s'apprêtait à adopter des mesures afin de stimuler l'économie.

À Wall Street, la moyenne Dow Jones des 30 valeurs industrielles a perdu 104,14 points et terminé la séance à 12 617,32 points. L'indice de référence S&P 500 a reculé de 12,21 points, à 1338,31 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a chuté de 27,16 points, à 2862,99 points.

Le cours du baril de pétrole brut léger pour livraison en septembre s'est établi à 88,50 $ US le baril, en hausse de 36 cents US, à New York.

Les marchés boursiers ont connu une journée négative, les investisseurs craignant que l'Espagne ait besoin d'une aide financière complète. Le pays se retrouve en récession.

L'agence de notation Moody's a accru le pessimisme des marchés lorsqu'elle annoncé, tard lundi, une révision à la baisse des perspectives de l'Allemagne, du Luxembourg et des Pays-Bas.

PLUS:pc