NOUVELLES

Le Pentagone "confiant" dans la fin prochaine des restrictions de vol du F22

24/07/2012 02:58 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

L'US Air Force est "confiante" dans le fait d'avoir identifié les problèmes d'alimentation en oxygène à bord de ses avions de chasse furtifs F22, ouvrant la voie a une levée graduelle des restrictions de vol qui frappent l'appareil, a affirmé mardi le porte-parole du Pentagone.

Les appareils, construits à 187 exemplaires, avaient été un temps immobilisés au sol en 2011 après une série d'incidents impliquant des pilotes en état d'hypoxie et qui avaient perdu conscience ou eu des vertiges en vol.

Le problème n'étant pas résolu et des pilotes ayant fait valoir leurs craintes voire leur refus de voler à bord de cet avion, l'altitude autorisée pour les vols a été limitée et les vols à longue distance, qui éloigneraient trop les chasseurs de pistes en cas d'urgence, interdits depuis mai.

Le problème se trouve dans le "système d'alimentation d'oxygène" nécessaire aux pilotes lorsqu'ils se trouvent à haute altitude et "non pas dans la qualité de l'oxygène qui leur est délivré", a expliqué à la presse le porte-parole George Little.

Une valve de la combinaison de vol à haute altitude ainsi qu'un filtre à oxygène vont ainsi être remplacés, a détaillé M. Little, permettant la levée graduelle des restrictions de vol imposées aux F22.

Un escadron de F22 va ainsi être déployé au Japon en évitant la haute altitude et suivant la "route aérienne du Pacifique Nord" qui les maintiendra à proximité des côtes et donc de pistes d'atterrissage. "A la suite de ce vol, l'Air Force recommandera la reprise des vols à longue distance", selon M. Little.

Parmi les autres mesures devant mener à la levée totale des restrictions, un nouveau système de secours d'alimentation en oxygène sera installé sur les appareils.

George Little n'a pas été en mesure de préciser la date à laquelle les vols pourront reprendre sans aucune restriction.

"Nous sommes très confiants dans le fait que nous avons identifié le problème mais cela va nous prendre du temps pour nous assurer que tous les composants en question ont été remplacés", a-t-il affirmé.

mra/chv

PLUS:afp