NOUVELLES

La cérémonie d'ouverture des JO, un secret bien difficile à garder

24/07/2012 09:06 EDT | Actualisé 23/09/2012 05:12 EDT

C'est LE secret des jeux Olympiques de Londres, celui que les organisateurs essaient de garder à tout prix, mais des bribes d'informations commencent à filtrer sur la cérémonie d'ouverture de vendredi concoctée par le réalisateur de "Slumdog Millionaire", Danny Boyle.

Des dizaines de milliers de personnes ont été conviées lundi soir à une grande répétition en costumes de plus de deux heures dans le stade olympique, mais Danny Boyle leur a demandé de "ménager le suspense" en ne disant mot de de ce qu'elles avaient vu.

Le message "save the surprise" passait régulièrement sur des écrans géants dans le stade, repris aussi au micro par les animateurs. Une consigne dont se sont fait l'écho les commentaires postés ensuite par certains des participants sur Twitter: "Je suis assis dans le stade olympique. Mais je vais +ménager le suspense+. Désolé", commentait l'un d'entre eux.

"Je vais +ménager le suspense+ mais j'ai adoré la cérémonie d'ouverture", a renchéri un correspondant de la BBC.

Mais d'autres ont fait preuve de moins de retenue et des détails ont commencé à circuler sur la toile. Danny Boyle et des membres de son équipe ont eux-mêmes reconnu qu'à l'ère d'internet, les fuites étaient quasi inévitables.

De ce spectacle de 27 millions de livres (34 millions d'euros) qui doit éblouir les dizaines de milliers de spectateurs attendus et au moins un milliard de téléspectateurs, il se dit officiellement peu de choses, si ce n'est qu'il se démarquera du gigantisme de celui des JO de Pékin.

"Plus intime", il racontera "l'histoire (du Royaume-Uni) à travers de vrais gens", a expliqué Danny Boyle. 10.000 volontaires doivent tout de même y participer et pas moins de 23.000 costumes ont été réalisés.

On sait que la pelouse du stade olympique sera transformée pour l'occasion en un paysage de la campagne anglaise, avec champs et rivières, vaches, moutons, basse-cour et fermiers labourant le sol.

Les quatre provinces du Royaume-Uni seront représentées à travers leur symbole floral: rose d'Angleterre, chardon écossais, jonquille du pays de Galles et fleur de lin d'Irlande du Nord.

Mais ces informations officielles ont laissé les curieux sur leur faim et les spéculations enflent dans la presse.

D'après le Sunday Times, des dizaines de Mary Poppins descendront du ciel, tout parapluie dehors, pour sauver des enfants terrorisés par Voldemort, le sombre ennemi de Harry Potter. Un célèbre agent secret britannique pourrait être également de la partie.

Si le spectacle avance à grands pas, les derniers jours avant la cérémonie sont loin d'être un long fleuve tranquille pour les organisateurs.

La veuve d'un des onze athlètes et entraîneurs israéliens tués en 1972 lors d'une prise d'otages aux JO de Munich les a traités de "lâches" pour avoir refusé qu'une minute de silence soit observée lors de la cérémonie d'ouverture. Une pétition a été remise par les familles au Comité international olympique.

Côté sécurité, les autorités ont eu beau répéter mardi que Londres était "tout à fait dans les temps" pour les Jeux, l'annonce du déploiement en urgence de 1.200 soldats supplémentaires a fait mauvais effet.

L'Etat avait déjà dû intervenir en mobilisant en catastrophe 3.500 soldats, en raison de la défaillance de la société censée fournir 10.400 gardes privés et qui n'a réussi à en trouver pour l'instant que 5.800...

Les cafouillages du métro, où des milliers d'usagers ont enduré lundi de fortes perturbations à l'heure de pointe, sont aussi venus rappeler que les transports restent un des principaux talon d'Achille de ces Jeux.

L'aéroport d'Heathrow, porte d'entrée principale des JO, va devoir faire la preuve qu'il est à la hauteur de l'enjeu: ce mardi s'annonçait comme la journée la plus chargée de son histoire avec 217.000 passagers attendus.

bur-na/jmt

PLUS:afp