NOUVELLES

Huit morts lors d'une mutinerie dans la prison d'Alep (opposition)

24/07/2012 02:58 EDT | Actualisé 22/09/2012 05:12 EDT

Huit détenus ont été tués dans la nuit de lundi à mardi dans la répression d'une mutinerie dans la prison centrale d'Alep (nord), a affirmé l'opposition syrienne dans un communiqué.

Cette révolte survient au moment où les combats se poursuivaient dans cette deuxième ville de Syrie pour la cinquième journée consécutive.

Les forces de l'ordre "ont ouvert le feu et lancé du gaz lacrymogène sur les détenus à la prison centrale d'Alep pour réprimer un sit-in pacifique organisé par les prisonniers en raison du mauvais traitement dont ils sont victimes (...) faisant huit martyrs et provoquant un incendie à l'intérieur de la prison", a indiqué le Conseil national syrien (CNS), principale instance de l'opposition au régime de Bachar al-Assad.

"Un grand incendie s'est déclaré à l'intérieur de la prison qui a été mitraillée par les hélicoptères pour empêcher d'apporter tout secours aux prisonniers", a précisé le CNS.

L'opposition a mis en garde contre des "massacres" dans cette prison ainsi que dans celle de Homs (centre), où une mutinerie a également été réprimée il y a trois jours. L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) avait alors parlé de deux morts.

Une militante qui se présente sous le nom de Oum Sakher a affirmé à l'AFP que la prison de Homs manquait totalement de nourriture et d'eau.

Selon l'OSDH, des dizaines de milliers de personnes ont été détenus depuis le début de la révolte en mars 2011. Les médias officiels syriens ont de leur côté affirmé que plus de 4.000 personnes dont les mains "ne sont pas souillées de sang" ont été remis en liberté depuis 16 mois.

ram/sk/hj

PLUS:afp